Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Fleur Pellerin prend sa revanche sur Aurélie Filippetti

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95536
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Fleur Pellerin prend sa revanche sur Aurélie Filippetti

Message par Jean-pierre le Mer 27 Aoû - 20:42

La passation de pouvoir entre l'ancienne et la nouvelle ministre de la Culture, teintée d'amabilités florentines, a presque réussi à faire oublier les différends qui ont émaillé le parcours des deux femmes politiques depuis plus de deux ans.

L'exercice de la passation des pouvoirs, on le sait, est un exercice convenu. Fleur Pellerin et Aurélie Filippetti ont, hier, produit un modèle du genre. L'échange d'amabilités florentines de l'ancienne et de la nouvelle ministre de la Culture a pu faire penser, pendant un court moment, que les deux femmes politiques étaient les meilleures amies du monde et que, c'est l'essentiel, elles avaient exactement la même conception de la politique culturelle. Les faits malheureusement ne corroborent pas ce tableau idyllique. Nous vous proposons de revoir les différends qui les ont opposées ces trois dernières années.
● «Sur Hadopi, c'est moi!»
Hadopi, le projet français qui consiste à protéger les droits auteurs sur la toile a empoisonné les relations des deux jeunes responsables socialistes. Le sujet relève autant de la politique culturelle que de la politique de modernisation numérique. Les deux domaines (réservés?) des deux bretteuses. En fait, la guéguerre entre les deux femmes a commencé dès la campagne présidentielle de François Hollande. Filippetti qui est une bonne cliente des médias profite de sa notoriété pour lâcher dans la presse le fameux «Hadopi, c'est moi». Une manière directe de limiter la sphère de compétence de sa rivale.
● Filippetti a voulu monter seule les marches à Cannes
La préséance et le protocole sont souvent des casse-têtes pour les organisateurs d'événements. Les patrons du dernier festival de Cannes en ont fait la triste expérience. Invitée à la projection officielle du Saint Laurent de Bertrand Bonello, Filippetti, ministre de la culture en titre doit gravir les fameuses marches du palais du festival. Les caméras du monde entier sont là, elle considère qu'elle doit être la seule reine de la fête. Elle exigea donc que son amie Fleur passe ... par l'entrée de service.
●  Des chantiers difficiles
Tout cela appartient désormais au passé. Fleur Pellerin n'aura plus à céder le passage devant sa séduisante, mais encombrante rivale. Des chantiers difficiles l'attendent déjà. Le géant américain de la vidéo en ligne Netflix devrait arriver en France le 15 septembre. Ex-ministre déléguée à l'économie numérique, elle a pu mesurer et anticiper les conséquences sur l'économie du marché français. D'emblée, les professionnels du milieu culturel, Florence Gastaud, déléguée générale de l'Arp (cinéastes), Alain Terzian, président de l'Union des producteurs de films, ainsi que la Société des auteurs et compositeurs dramatiques (SACD) l'ont déjà prestement adoubée.
Autre dossier épineux, celui du régime des intermittents est plus délicat à traiter. Pourtant considérée plus à gauche que sa collègue, Aurélie Filippetti s'y est pourtant cassé les dents durant l'été. Pour préserver l'un de ses plus fidèles soutiens Manuel Valls pourrait gagner du temps sur le sujet. Soutenue par le Premier ministre, débarassée de sa plus grande rivale, Fleur Pellerin passe désormais par la grande porte.

lefigaro.fr

Et tout ça dans le même gouvernement entre de gens qui ne peuvent pas se voir Exclamation Finalement nous sommes bien gouverné, des gens qui se haïssent et qui pensent plus à leur carrière qu'au bien être des français.

Il faut aussi remarquer la belle terre d'accueil qu'est la France, Fleur Pelerin, née en Corée-du-Sud, Aurélie Filippétti fille de communiste et petite fille d'immigré et bien sur notre premier ministre né en Espagne et naturalisé français.

Je n'ai rien contre ça mais si ils allaient dans leurs pays exercer leur nullité et leur amateurisme je pense que ça serait une bonne chose.

Me vient une autre question, combien y-at'il de ministre français ou d'origine française dans les autres pays d'Europe Question


*********************************


    La date/heure actuelle est Mar 17 Oct - 11:45