Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Fonctionnement de l'espace personnel.

Partagez

provence26
Râleur
Universel

Nombre de messages : 3693
Date d'inscription : 25/11/2007

mes recettes

Message par provence26 le Ven 21 Mar - 17:31






Recette de beignets à l'ananas

Bon appétit

Beignets à l'ananas

- 1 ananas

- 150 g de farine

- 2 oeufs

- 25 cl de lait

- 5 cl de rhum

- 2 cuillères à soupe d'huile de tournesol

- 1 cuillère à café de levure chimique

- sucre

Préparation Beignets à l'ananas

Dans une casserole, chauffez le lait.
Dans un saladier, mélangez la farine et la levure
puis ajoutez les jaunes d'oeufs ainsi que l'huile.
Mélangez en versant lentement le lait chauffé.
Laissez reposer pendant 1h30.
Pelez et coupez l'ananas en tranches épaisses.

Faites-les mariner pendant 1h30 dans le rhum.

Chauffez votre bain de friture à 180 °C.
Egouttez l'ananas et versez la marinade dans la pâte
puis ajoutez les blancs d'oeufs montés en neige.

Trempez les tranches d'ananas dans la pâte et plongez-les
dans le bain d'huile pendant environ 5 minutes.
Egouttez-les sur du papier absorbant et servez aussitôt.

==

Recette de Fenouil



Préparation 12 mn.
Ingrédients (pour 4 personnes) :
- 1 gros fenouil
- 1 pomme (fruit) de préférence acide
- le jus d'un citron
- 2 cuillères à soupe d'huile d'olive
- 1 petite boite de thon au naturel
- 1 grosse échalote
- persil
- poivre et sel

Préparation :

Nettoyer le fenouil, retirer les parties abimées afin qu'il soit bien blanc et les branches (qui sont trop dures).

Le couper en morceaux puis le râper au robot en utilisant une grille aux trous plus gros que pour les carottes, réserver.

Peler et épépiner la pomme, la couper en petits cubes, lui ajouter tout de suite (pour qu'elle ne s'abîme pas) le jus de citron et l'huile d'olive, saler, poivrer.

Emincer l'échalote et le persil et ajouter.

Egoutter le thon et ajouter.

Ajouter le fenouil, mélanger et servir frais. Un véritable régal pour toute la famille.

===
RECETTE DE BOTTEREAUX




Engrédients (pour 60 bottereaux) :
- 1 kg de farine
- 5 oeufs
- 150 g de beurre
- 30 g de levure de boulanger
- 1/2 verre d'eau (environ 7,5 cl)
- 180 g de sucre
- rhum

Préparation :

Faire la pâte la veille.

Délayer la levure dans un peu d'eau tiède.

Dans un grand plat, mettre la farine et le sucre.

Faire une fontaine et y mettre les oeufs, l'eau, le beurre fondu, la levure et l'alcool.

Pétrir vigoureusement à la main une quinzaine de minutes.

Réserver dans le plat sous un torchon.

Le lendemain, étaler la pâte (entre 5 mm et 1 cm d'épaisseur selon que vous aimez les bottereaux plus ou moins moelleux).

Découper les bottereaux selon la forme qui vous plaît (du classique losange au rond découpé au coquetier). Attention, la pâte peut se rétracter un peu.

Faire cuire à la friteuse, dans une huile bien chaude, 30 secondes de chaque côté.

Les bottereaux doivent être légèrement dorés mais pas bruns.
Bon appétit






avatar
nicou
Grand
râleur
universel

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 71
Date d'inscription : 18/08/2013

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par nicou le Sam 22 Mar - 15:00

Un grand merci Provence pour ces recettes... 
avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

poésies choisies pour vous

Message par provence26 le Mar 25 Mar - 16:23





Voir le Fichier : water.pps

Voir le Fichier : terra.pps


Voir le Fichier : photos_inusitees.pps







Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
Accorde-moi seulement quelques instants
Accepte ce que je vis, ce que je sens,
Sans réticence, sans jugement.

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
Ne me bombarde pas de conseils et d’idées
Ne te crois pas obligé de régler mes difficultés
Manquerais-tu de confiance en mes capacités?

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
N’essaie pas de me distraire ou de m’amuser
Je croirais que tu ne comprends pas
L’importance de ce que je vis en moi

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
Surtout, ne me juge pas, ne me blâme pas
Voudrais-tu que ta moralité
Me fasse crouler de culpabilité?

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
Ne te crois pas non plus obligé d’approuver
Si j’ai besoin de me raconter
C’est simplement pour être libéré

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
N’interprète pas et n’essaie pas d’analyser
Je me sentirais incompris et manipulé
Et je ne pourrais plus rien te communiquer

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
Ne m’interromps pas pour me questionner
N’essaie pas de forcer mon domaine caché
Je sais jusqu’ou je peux et veux aller

Écoute-moi, s’il te plaît, j’ai besoin de parler
Respecte les silences qui me font cheminer
Garde-toi bien de les briser
C’est par eux bien souvent que je suis éclairé

Alors maintenant que tu m’as bien écouté
Je t’en prie, tu peux parler
Avec tendresse et disponibilité
À mon tour je t’écouterai

Par Jacques Salomé

=================




Suis ton destin où qu’il te mène*~*~*

Il y a des moments dans la vie où tu prends conscience que si tu ne bouges pas tu resteras toujours au même point. Tu te rends comptes que si tu tombes et que tu restes à terre, la vie continuera sans toi.

Les circonstances de la vie ne sont pas toujours ce que tu souhaiterais qu’elles soient. La direction de la vie ne va pas nécessairement dans celle que tu escomptais. Sans pouvoir la comprendre, tu peux parfois être mené dans différentes directions que tu n’avais jamais imaginées, rêvées ou prévues. Toutefois, si tu ne t’étais jamais efforcé de choisir une voie…ni essayé de réaliser tes rêves, tu n’aurais alors peut-être aucune direction du tout.

Plutôt que de te demander quelle direction a pris ta vie ou te poser des questions à ce sujet, accepte le fait qu’une voie s’ouvre maintenant…devant toi. Débarrasse-toi des « pourquoi » et des « si seulement » pour éliminer toute confusion. Ce qui est arrivé, c’est du passé. Ce qui est, voilà ce qui est important. Le passé n’est qu’un bref instant. L’avenir ne s’est pas encore réalisé, mais le présent est là.

Poursuis ton chemin pas à pas avec courage, foi et détermination. Garde ta tête haute et cible tes rêves vers les étoiles. Bientôt, tes pas deviendront fermes et ta position redeviendra solide. Une voie que tu n’avais jamais imaginée deviendra la direction la plu agréable que tu aies jamais espéré suivre.

Garde confiance en toi-même et engage-toi dans ta nouvelle voie. Tu la trouveras magnifique, spectaculaire et t’apercevras qu’elle dépasse ton imagination la plus extraordinaire.

Vicki Silvers

















avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

mes recettes

Message par provence26 le Dim 30 Mar - 12:19







Blanquette de veau au cresson


Ingrédients

1,5 kg d'épaule de veau
3 carottes
1 oignon
2 clous de girofle
1 bouquet garni (persil, thym, laurier)
300 g de champignons de Paris
1 botte de cresson
1 citron
20 cl de vin blanc
50 g de beurre
50 g de farine
2 jaunes d'oeuf
20 cl de crème fraîche liquide
sel, poivre
Accord vin

un riesling (blanc, Alsace)
Préparation

Désossez et coupez l'épaule de veau en morceaux.

Mettez les morceaux de veau dans une marmite et couvrez-les d’eau froide.

Portez à ébullition et écumez parfaitement.

Pelez les carottes et l’oignon.

Coupez les carottes en gros morceaux et piquez l’oignon de clous de girofle.

Dans la marmite, ajoutez le vin blanc, l’oignon piqué, les carottes et le bouquet garni.

Salez et faites cuire une heure à petits frémissements.

Nettoyez les champignons.

Portez à ébullition une casserole d’eau citronnée et faites-y blanchir les champignons une minute. Egouttez-les et réservez.

Au terme de la cuisson de la viande, égouttez-la et filtrez le bouillon.

Faites fondre le beurre dans une grande sauteuse et mettez-y les morceaux de viande.

Faites-les étuver 10 min puis saupoudrez-les de farine, mélangez et versez le bouillon.

Faites cuire 20 min.

Pendant ce temps, lavez et séchez le cresson. Hachez-le.

Retirez la viande de la sauteuse et maintenez-la au chaud.

Ajoutez le cresson dans la sauce et faites bouillir 5 min.

Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’œufs et la crème, ajoutez une c. à soupe de bouillon, mélangez et reversez le tout dans la sauteuse. Fouettez.

Ajoutez les champignons et les morceaux de viande et faites réchauffer sans laissez la sauce bouillir.

Servez très chaud

===



Ris de veau façon normande

Ingrédients

3 pommes (royal gala ou canada)
1 camembert fermier au lait cru
300 g de ris de veau préparé par le boucher
100 g de beurre
sel, poivre
Accord vin

- Un Cidre doux (, Normandie)

Résumé :

C'est super bon, c'est une recette d'origine normande.

Préparation

Préchauffez le four th.6 (180°C).

Mettez le ris de veau dans une casserole et couvrez d'eau froide. Portez à ébullition à feu moyen, laissez bouillir le ris de veau 1 min, rafraîchissez sous l'eau froide et égouttez.

Emincez le ris de veau en tranches de 1/2 cm d'épaisseur. Poêlez les tranches, 2 min de chaque côté à feu moyen, avec 40 g de beurre, salez et poivrez.

Evidez les pommes sans les éplucher. Coupez les pommes horizontalement en 12 rondelles de 1/2 cm d'épaisseur.

Faites cuire les rondelles de pommes 2 min à la poêle avec le reste de beurre. Colorez les rondelles tout en les gardant croquantes.

Répartissez les rondelles de pommes sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Formez 4 rosaces, les rondelles de pommes se chevauchant en rond. Posez sur chaque rosace des lamelles de camembert et de l'émincé de ris de veau revenu à la poêle.

Enfournez les rosaces 10 min.

Servez l'émincé de ris de veau aux pommes et au camembert avec une salade de mâche parfumée à l'ail.

===


Riz Basmati et Veau Curry Sésame



Ingrédients

200 g de riz Basmati Taureau Ailé
600 g de noix de Veau
1 pomme
2 oignons
1 c. à soupe de curry
150 g de crème fraîche
2 c. à café de graines de sésame
coriandre fraîche
25 g de beurre
1 c. à soupe d'huile d'olive
sel
Préparation

Coupez le veau en morceaux. Émincez les oignons. Épluchez et coupez la pomme en petits dés. Faites dorer le veau dans le beurre et l'huile. Salez, poivrez. Retirez la viande et remplacez-la par les oignons. Faites-les revenir jusqu'à ce qu'ils soient translucides. Remettez la viande dans la sauteuse et saupoudrez du curry. Ajoutez les pommes et la coriandre. Mouillez avec 20 cl d'eau et la crème. Couvrez et laissez cuire à feu doux tout en mélangeant. Pendant la cuisson de la viande, faites cuire le riz. Les cuissons finies, dressez le curry de veau autour du riz, parsemez de graines de sésame et servez.
=



Sauté de veau aux poivrons

Ingrédients

500 g de filet de veau
250 g de poivron vert
250 g de poivron rouge
5 c. à soupe de vin de muscat
3 c. à soupe d'huile d'olive
2 c. à café de miel
2 brins de romarin frais
le jus d'un citron
sel, poivre

Préparation

Coupez la viande en petits cubes réguliers.

Dans un plat creux, mélangez le muscat, le jus de citron et le miel, puis ajoutez la viande et laissez macérer.

Pendant ce temps, lavez les poivrons, ôtez les pédoncules et plongez-les dans une grande casserole d’eau bouillante salée pendant environ 2 minutes.

Passez-les ensuite rapidement sous l’eau froide, égrainez-les et retirez tous les filaments blancs. Tranchez-les ensuite en fines lanières.

Dans une poêle anti-adhésive, faites revenir les morceaux de viande marinés dans un peu d’huile sur feu vif pendant 5 minutes.

Salez, poivrez et réservez.

Dans cette même poêle faites revenir les poivrons 5 minutes sur feu vif en remuant.

Rajoutez ensuite les petits cubes de viande, parsemez de romarin frais et laissez cuire encore 3 minutes sur feu vif.
==




Mijoté de veau au miel et au cumin


Ingrédients

800 g d'épaule de veau
600 g de carottes nouvelles
1 tranche de poitrine demie-sel
3 c. à soupe de miel (du Gâtinais)
1 oignon
2 gousses d'ail
1 botte de persil plat
1 c. à soupe de cumin en poudre
4 c. à soupe d'huile d'arachide
4 c. à soupe de vinaigre de vin blanc
1 branche de thym
sel, poivre
Accord vin

- Un Pessac-léognan (Blanc, Bordelais)
Préparation

Decoupez la viande en gros morceaux. Mettez-les dans une assiette, poudrez de cumin et mélangez pour que tous les morceaux soient parfumés.

Epluchez et hachez l’oignon, écrasez les gousses d’ail sans les peler.

Grattez et lavez les carottes (vous pouvez conserver la base de leurs fanes vertes).

Découpez la tranche de poitrine en gros lardons, rincez le persil.

Faites chauffer l’huile dans une cocotte à fond épais. Saisissez les morceaux de viande en les retournant pour les colorer sur toutes leurs faces.

Ajoutez l’oignon haché, les gousses d’ail, le miel et la branche de thym.

Faites un peu caraméliser le miel, déglacez au vinaigre et mouillez avec 1/2 l d’eau.

Mettez les lardons dans la cocotte, salez, poivrez et mélangez. Baissez le feu, couvrez et faites mijoter 2 heures.

30 min avant la fin de la cuisson, ajoutez les carottes dans la cocotte et laissez-les cuire dans le jus de cuisson du veau. Répartissez la mijotée dans le plat de service, nappez avec la sauce au miel.

Hachez le persil plat. Parsemez-le sur le plat et servez aussitôt.




avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

mes recettes

Message par provence26 le Dim 30 Mar - 18:12







Blanquette de veau au cresson


Ingrédients

1,5 kg d'épaule de veau
3 carottes
1 oignon
2 clous de girofle
1 bouquet garni (persil, thym, laurier)
300 g de champignons de Paris
1 botte de cresson
1 citron
20 cl de vin blanc
50 g de beurre
50 g de farine
2 jaunes d'oeuf
20 cl de crème fraîche liquide
sel, poivre
Accord vin

un riesling (blanc, Alsace)
Préparation

Désossez et coupez l'épaule de veau en morceaux.

Mettez les morceaux de veau dans une marmite et couvrez-les d’eau froide.

Portez à ébullition et écumez parfaitement.

Pelez les carottes et l’oignon.

Coupez les carottes en gros morceaux et piquez l’oignon de clous de girofle.

Dans la marmite, ajoutez le vin blanc, l’oignon piqué, les carottes et le bouquet garni.

Salez et faites cuire une heure à petits frémissements.

Nettoyez les champignons.

Portez à ébullition une casserole d’eau citronnée et faites-y blanchir les champignons une minute. Egouttez-les et réservez.

Au terme de la cuisson de la viande, égouttez-la et filtrez le bouillon.

Faites fondre le beurre dans une grande sauteuse et mettez-y les morceaux de viande.

Faites-les étuver 10 min puis saupoudrez-les de farine, mélangez et versez le bouillon.

Faites cuire 20 min.

Pendant ce temps, lavez et séchez le cresson. Hachez-le.

Retirez la viande de la sauteuse et maintenez-la au chaud.

Ajoutez le cresson dans la sauce et faites bouillir 5 min.

Pendant ce temps, fouettez les jaunes d’œufs et la crème, ajoutez une c. à soupe de bouillon, mélangez et reversez le tout dans la sauteuse. Fouettez.

Ajoutez les champignons et les morceaux de viande et faites réchauffer sans laissez la sauce bouillir.

Servez très chaud

===



Ris de veau façon normande

Ingrédients

3 pommes (royal gala ou canada)
1 camembert fermier au lait cru
300 g de ris de veau préparé par le boucher
100 g de beurre
sel, poivre
Accord vin

- Un Cidre doux (, Normandie)

Résumé :

C'est super bon, c'est une recette d'origine normande.

Préparation

Préchauffez le four th.6 (180°C).

Mettez le ris de veau dans une casserole et couvrez d'eau froide. Portez à ébullition à feu moyen, laissez bouillir le ris de veau 1 min, rafraîchissez sous l'eau froide et égouttez.

Emincez le ris de veau en tranches de 1/2 cm d'épaisseur. Poêlez les tranches, 2 min de chaque côté à feu moyen, avec 40 g de beurre, salez et poivrez.

Evidez les pommes sans les éplucher. Coupez les pommes horizontalement en 12 rondelles de 1/2 cm d'épaisseur.

Faites cuire les rondelles de pommes 2 min à la poêle avec le reste de beurre. Colorez les rondelles tout en les gardant croquantes.

Répartissez les rondelles de pommes sur la plaque du four recouverte de papier sulfurisé. Formez 4 rosaces, les rondelles de pommes se chevauchant en rond. Posez sur chaque rosace des lamelles de camembert et de l'émincé de ris de veau revenu à la poêle.

Enfournez les rosaces 10 min.

Servez l'émincé de ris de veau aux pommes et au camembert avec une salade de mâche parfumée à l'ail.

===


Riz Basmati et Veau Curry Sésame



Ingrédients

200 g de riz Basmati Taureau Ailé
600 g de noix de Veau
1 pomme
2 oignons
1 c. à soupe de curry
150 g de crème fraîche
2 c. à café de graines de sésame
coriandre fraîche
25 g de beurre
1 c. à soupe d'huile d'olive
sel
Préparation

Coupez le veau en morceaux. Émincez les oignons. Épluchez et coupez la pomme en petits dés. Faites dorer le veau dans le beurre et l'huile. Salez, poivrez. Retirez la viande et remplacez-la par les oignons. Faites-les revenir jusqu'à ce qu'ils soient translucides. Remettez la viande dans la sauteuse et saupoudrez du curry. Ajoutez les pommes et la coriandre. Mouillez avec 20 cl d'eau et la crème. Couvrez et laissez cuire à feu doux tout en mélangeant. Pendant la cuisson de la viande, faites cuire le riz. Les cuissons finies, dressez le curry de veau autour du riz, parsemez de graines de sésame et servez.
=



Sauté de veau aux poivrons

Ingrédients

500 g de filet de veau
250 g de poivron vert
250 g de poivron rouge
5 c. à soupe de vin de muscat
3 c. à soupe d'huile d'olive
2 c. à café de miel
2 brins de romarin frais
le jus d'un citron
sel, poivre

Préparation

Coupez la viande en petits cubes réguliers.

Dans un plat creux, mélangez le muscat, le jus de citron et le miel, puis ajoutez la viande et laissez macérer.

Pendant ce temps, lavez les poivrons, ôtez les pédoncules et plongez-les dans une grande casserole d’eau bouillante salée pendant environ 2 minutes.

Passez-les ensuite rapidement sous l’eau froide, égrainez-les et retirez tous les filaments blancs. Tranchez-les ensuite en fines lanières.

Dans une poêle anti-adhésive, faites revenir les morceaux de viande marinés dans un peu d’huile sur feu vif pendant 5 minutes.

Salez, poivrez et réservez.

Dans cette même poêle faites revenir les poivrons 5 minutes sur feu vif en remuant.

Rajoutez ensuite les petits cubes de viande, parsemez de romarin frais et laissez cuire encore 3 minutes sur feu vif.
==




Mijoté de veau au miel et au cumin


Ingrédients

800 g d'épaule de veau
600 g de carottes nouvelles
1 tranche de poitrine demie-sel
3 c. à soupe de miel (du Gâtinais)
1 oignon
2 gousses d'ail
1 botte de persil plat
1 c. à soupe de cumin en poudre
4 c. à soupe d'huile d'arachide
4 c. à soupe de vinaigre de vin blanc
1 branche de thym
sel, poivre
Accord vin

- Un Pessac-léognan (Blanc, Bordelais)
Préparation

Decoupez la viande en gros morceaux. Mettez-les dans une assiette, poudrez de cumin et mélangez pour que tous les morceaux soient parfumés.

Epluchez et hachez l’oignon, écrasez les gousses d’ail sans les peler.

Grattez et lavez les carottes (vous pouvez conserver la base de leurs fanes vertes).

Découpez la tranche de poitrine en gros lardons, rincez le persil.

Faites chauffer l’huile dans une cocotte à fond épais. Saisissez les morceaux de viande en les retournant pour les colorer sur toutes leurs faces.

Ajoutez l’oignon haché, les gousses d’ail, le miel et la branche de thym.

Faites un peu caraméliser le miel, déglacez au vinaigre et mouillez avec 1/2 l d’eau.

Mettez les lardons dans la cocotte, salez, poivrez et mélangez. Baissez le feu, couvrez et faites mijoter 2 heures.

30 min avant la fin de la cuisson, ajoutez les carottes dans la cocotte et laissez-les cuire dans le jus de cuisson du veau. Répartissez la mijotée dans le plat de service, nappez avec la sauce au miel.

Hachez le persil plat. Parsemez-le sur le plat et servez aussitôt.




avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

poémes pour vous

Message par provence26 le Lun 31 Mar - 18:58





IM A G I N E

Dans le ciel, la nuit,
Mille lumières qui brillent …
Et toi p'tit bonhomme
Tu vis monotone !

Cherche avec tes yeux
La magie des cieux :
Les mondes inouïs
Aux feux qui scintillent...

Imagine :
Des milliers d' couleurs
Qui naissent et qui meurent,
L'immense symphonie
Au bout de l'infini…

Un ciel jalonné
En millions d'années !
Des millions d' soleils !
Des terres qui s'éveillent !

Imagine :
L'espace sidéral,
Le vide intégral…
L'appel des trous noirs
Qui hantent ta mémoire…

La grande rencontre,
Le choc de deux mondes :
Quand deux galaxies
S'unissent pour la vie !

Imagine :
Un monde disparaît,
Un autre apparaît
Dans un grand ballet
De rouge et violet,

De flammes et de feu,
De nuages gazeux …
Une tache qui éclate
Au cœur du Zodiaque

Images du passé
De notre Crétacé
Qui font qu'emprunter
Notre Voie Lactée,

Devant la grande toile
Où brillent les étoiles,
Tu rêves, toi l'artiste :
Tout seul sur la piste

Dans l'espace immense
Où les couleurs dansent,
Tu prends ton envol,
Ton esprit décolle

Alors tu as dit :
Si je pars d'ici
Regardez là-haut,
Voyez comme c'est beau :

Un ciel de bleuets
Sur fond de violettes,
Des nuages de roses,
Une apothéose…

Comme les anges si beaux
Qui voyagent là-haut …
Ouvre grand tes yeux,
Pour vivre comme eux…

Imagine, imagine

====




.Un ami...C'est un petit nuage tout blanc
Un sourire tendre... un rire d'enfant heureux
C'est une brise chaude de plein été
Une oasis... un champ de blé
C'est un lien au quotidien
Un bijou scintillant... une main pour ses chagrins
C'est une fenêtre dans son cœur
Un refuge... un jardin de fleurs radieuses

Un ami... c'est la compréhension
Pour ses déceptions
Le nid douillet
Le tiroir secret
C'est un cadeau précieux
Qu'on garde au fond des yeux
C'est tous ces moments que l'on attend
Et qui durent éternellement.
Et tu es cet ami là

Place ta main droite sur ton épaule gauche........
Place ta main gauche sur ton épaule droite
Maintenant, ferme les yeux
Serre très très fort

Je voulais simplement par ce geste
te serrer tendrement dans mes bras,
à toi qui m'apporte cette amitié
si précieuse pour moi






JE SUIS.....


Je suis....
Je suis le bleu du ciel et l'ocre de la terre
Le vent de la forêt
Le rouge du pavot
La blancheur de la plume et le noir du mystère
Je vibre dans le jaune habillant l'abricot
Sanglote dans le gris des plus funestes orages
Et ruisselle dans l'or de l'âme du soleil
Je suis dans les reflets du pllus petit rivage
Le mauve du lilas
Le rose sans pareil de la fleur éternelle et des feux du flamant
Je suis tous les reflets argentés de la lune
Au coeur de la moindre étoile
Au bord du firmament
Et ceux ou te sourit la blondeur de la dune
Dans le trille du merle
Le rire du ruisseau
J'éclate en mille sons ou chante la tendresse
Vibrato de bonheur comblant chaque ruisseau
Et je danse toujours dans le feu qui se dresse
Je suis tous les flocons doux cristaux de neige
Qui dessinent dans l'air leur valse de froid
Et les gouttes de pluie en rondes ou manège
abreuvant le sol sec lorsque l'été fait loi
Je perle dans la sève éttofant les ramures
Dans les sillons du champs que l'homme a labouré
Ou geint le souvenir d'un grand choc des armures
Et niche la colombe au tendre bec doré
Je suis clair,je suis sombre à tout instant du jour
Mes couleurs sont partout dans l'ombre ou la lumière
Mes chagrins, ma colère et surtout mon amour
Je suis le cri du vent
Sa chanson coutumière
L'arôme de la mousse et le goût des embruns
Je transperce la nuit des mes clartés sans nombre
Je donne leur nuance aux plus simples des parfums
Et je chante pour toi lorsque ton coeur est sombre
Regarde - moi .....sens -moi.....
Toi, qui dans tes hivers recherche une lueur et la force de vivre
Car je suis toujours là
Je me nomme " UNIVERS "
et je m'offre en ami pour tout ce que je livre......





Une porte ouverte

La nuit n'est jamais complète
Il y a toujours au bout du chagrin
Une porte grande ouverte
Qui guide vos pas et vous tend la main.
Une fenêtre éclairée, un sourire partagé.
Un désir à combler, une faim à satisfaire.

Il y a toujours un rêve qui veille
Un coeur généreux qui vous éclaire
Une main ouverte, une main tendue.
Il y a toujours...
Des yeux attentifs plein d’amitié
Qui redonnent espoir lorsqu’il n’y est plus !
Toute une vie à partager...










avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

mes poésies choisies pour vous

Message par provence26 le Mer 2 Avr - 11:31









Rêve d'enfance

Un ciel pourpre comme unique toile de fond
puis une pluie d'étoiles dans mon horizon
des vagues d'écarlate, d'indigo et de violet
marquent peu à peu leur nouveau sentier

un dragon rugit au loin, le loup hurle son agonie
un vieil hibou chante, prétend sa voix à la nuit
les poissons clowns traversent le lac de lune
les sirènes s'habillent de gouttes d'eau brune

un griffon se dore sous les rayons de lune
quand souris et chats font cause commune
les renardeaux apprennent à prendre la fuite
esquivant l'ogre rassasié de chairs bien cuites

les nymphes somnolent aux bois dormant
les oursons se gavent de miel gourmand
dans un tracé d'azur Pégase s'envole
les lutins dansent une folle farandole







doucement le voilà qu'il se glisse
cornes et sabots désormais cachés
sous une sagesse ensemencée
par des vins qui l'asservissent

dans une cacophonie silencieuse
rompu par le bourdonnement
Dionysos en de bruyants ronflements
se noie dans une ivresse paresseuse

venez et laissez vos âmes libres
larguez les amarres des mensonges
la nuit de Bacchus se prolonge
dans les mots muets d'un félibre

résonnent les guitares du diable
dans une symphonie orgiaque
orchestrée de façon démoniaque
naît une bacchanale inexpiable

==



la lune tombe doucement, pensive
débarrassant le monde de son masque
dans l'adhérence d'une obscurité maladive
dés premières lueurs se voulant fantasques

les souvenirs de la nuit devenus silencieux
mes yeux encore rempli de mon sommeil
dans les ombres d'un crépuscule ambitieux
découvrent une multitude de merveilles

le doux crépitement d'une pluie légère
collectrice de mes plus beaux rêves
me prélassant dans cette atmosphère
mon imaginaire ne connais aucune trêve

coincé dans les couloirs d'argent et d'or
une aura fluorescente me brûle les yeux
je vacille happé par des arômes inodores
me troublant jusqu'à en devenir capiteux

dans une brume parme, une main tendue
sourire malicieux sur son visage angélique
pris sous le charme, je me sais vaincu
sans aucune résistance possible, j'abdique
avatar
nicou
Grand
râleur
universel

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 71
Date d'inscription : 18/08/2013

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par nicou le Mer 2 Avr - 14:36

Merci Provence...
avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

poésies choisies pour vous

Message par provence26 le Sam 5 Avr - 18:12









L'ange de la poésie


Cette nuit j'ai fais un rêve étrange, que je veux vous conter sans plus attendre.
Sur un portique, éclairé par la lueur orangée de dame lune, une femme vêtue d'une longue robe blanche,
aux longs cheveux d'or ouverts dans le vent, se balançait doucement assise sur une planche d'ébène.
De sa bouche s'élevait une douce mélodie qui rythmait la cadence .
Elle était jolie cette femme. Sur son visage, au teint laiteux, se dessinait un sourire charmeur. Dans son regard brillaient
des étoiles couleur d'émeraude. C'était je vous l'assure, une fée.

Tout à coup, apparait un ange qui, contre son coeur, serre une plume d'argent, qu'il tend à la fée.
"Prends cette plume et écrit ta poésie"
Mais, rétorque la dame étonnée, je ne suis pas poète, je ne saurais comment coucher des mots qui confèrent
le bonheur à ceux qui savent les lire.

C'est facile répond l'ange, écoute le doux murmure des mots naissant dans ton coeur. Regarde autour toi,
vois la beauté de la nature, décris ses mystères et ses merveilles. Ecoute l'éternelle romance entre le soleil et la rose qui
resplendit, exhalant une douce fragrance. Peint avec les lettres, l'amour, le bonheur, les rires, les jeux.
Chante la préciosité de la vie sans renier la mort. Mais ne reste pas insensible et sourde à l'autre couleur de l'existence.
Entends les plaintes dans la nuit, la douleur des âmes affligées, ne craint pas de divulguer la vérité,
de dénoncer la torture et la souffrance. Ne détourne pas ton regard de la misère sur cette terre,
au contraire crie la pour que la terre entière en prenne conscience.

Une larme d émotion, coule sur la joue de la fée bouleversée par ce discours.
Le coeur serré elle lève son regard embué vers l'ange et lui demande.
"Je saurai entendre le chant de mon coeur, je saurai noircir des pages blanches, je saurai clamer la réalité de notre univers ,
mais je n'ai pas d 'encre pour me servir de cette plume enchantée.

Si bien sur lui dit l'ange, tu vois cette larme au coin de tes yeux? Cette perle à la transparence du diamant est née de ton âme .
Elle est la source de ta poésie.
L'encre sera la bonté de ton coeur et la pureté de tes sentiments. La plume sera l'outil de tes pensées et de ton âme.

Alors l'ange s'élève doucement dans le ciel et avant de disparaître implora une dernière fois "s'il te plait fait bon usage de
cette plume, je t'ai choisi car j'ai confiance en ton dessein."

La fée demeura quelques instants perplexe, sur son visage plus de sourire. De sa bouche plus de notes mélodieuses.
En son coeur une grande tristesse était née. Et sur sa joue une trace d'encre.

La douceur d'un rayon du soleil et le chant des oiseaux dans le matin naissant m'extirpe de mon rêve. Dans ma bouche
subsiste un goût amère. Sur ma joue une larme vient mourir sur mes lèvres. Tout comme la fée de mes songes
je suis décontenancée et dans mon esprit résonnent encore les paroles de l'ange .
Allons, ce n'était qu'un rêve !! Il me faut me lever maintenant et profiter de cette nouvelle journée.
Je me retourne pour sauter du lit mais, dans mon élan je stop net ; sur ma table de chevet gisait
une plume d'argent et un flacon d'encre diamantée



Les mésanges

C'est une mésange au joli plumage jaune et noir qui ,virevoltant d'arbre en arbre dans le jardin, croise un monsieur mésange bleue.
Tout de suite il tombe amoureux de la jolie dame jaune. S'amusant dans le vent à ses côtés , frôlant ses ailes ,
lui mettant des petits coups de bec tendre.
Lilie était heureuse , elle riait et son coeur battait très fort pour ce monsieur mésange.
ce moment de bonheur toute la vie.>
Lilie était tellement heureuse qu'elle pensait que son coeur allait exploser, elle allait dire oui quand soudain
une pensée lui vint à l'esprit. Ses yeux devinrent humide,son air grave et son sourire s'effaca.
il va nous regarder et nous juger !>
juste pour nous et oublions le peuple et leurs commérages.
Lilie réfléchit longuement et se dit
Ouiiiiiii oui oui crie t 'elle en s'envolant , oui oui oui zinzinule t'elle à tue tête. Dudule heureux la rejoint pour
vivre ensemble ce moment extraordinaire.

Non loin du jardin Lilie repère une boîte à lettre et dit à Dudule :

Peu de temps après , elle commence à construire son nid douillet .Mousse, plumes et crins formaient un épicentre
très confortable où elle déposa huit oeufs.
Pendant que Lilie couve Dudule monte la garde en chantant pour sa belle mésange jaune. Quand elle sort du nid pour se
dégourdir les ailes c'est toujours un moment idyllique .
Deux semaines plus tard les oeufs éclorent et il naquit quatre petites mésanges jaunes et quatre petites mésanges bleues.
Lilie et Dudule étaient fous de joie et très fier de leurs oisillons. Très vite les bébés grandissent et sont en age de quitter
leurs parents.

Notre couple reprirent alors leurs vols, plus amoureux que jamais .Chaque jours LIlie se félicitait d'avoir écouté son coeur.
Vivre avec Dudule était un bonheur de chaque jour, malgré leurs couleurs respectives.
Faire fi des commentaires du peuple mésanges était pour elle la meilleur façon de vivre leur amour.
avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

poésies pour vous

Message par provence26 le Dim 6 Avr - 20:58






Au clavier des jardins je joue des symphonies
Où le chant du rossignol grisé par la pluie
A la couleur de ces lointaines et pures folies
Qui tourbillonnent en grappes et est le goût des fruits

Au clavier de la vie je crie des mélodies
Aux vagues du silencieux aux marbres de la nuit
Où le ciel dévoile son lamento aux aurores
Qui tel un velours sombre cache aux yeux mille trésors

Au clavier des étangs je pleure assez souvent
Quand mes mains engourdies hissant des gerbes folles
Jouent encore et toujours la chanson bleue du vent
Et que jaillit de l'aube un rire creux et frivole

Au clavier de l'amour passion et frénésie
Cristal et jade purs d'un merveilleux tableau
Je m'envole vers toi vers un bleu paradis
Et j'en oublie mes doigts torturant le piano

==

DONNER GRATUITEMENT



Si pour toi pardonner
Vaux mieux que de se venger
Si tu donnes gratuitement
De la chaleur et du temps
Si pour toi un sourire est plus fort que tout
Et amène joie et bonheur avant tout
Si tu prêtes l'oreille aux malheureux
De les écouter tu les rends heureux
Si tu acceptes d'être critiquer
Et dans ta vie tu essaies de positiver
De la joie et du succès dans la vie
De ton voisin tu te réjouis
Si pour toi tendre la main
A l'étranger, à ton prochain
De le considérer comme un frère
C'est un geste dont tu es fière
Si ton pain tu aimes le partager
Un morceau de ton coeur tu y as ajouter
Si l'injustice faite à autrui
Te fais aussi mal que celle que tu subis
Si pour toi ce qui les hommes est plus fort
Et plus important que ce qui les divise, d'accord?
Si tu préfères l'espérance au soupçon
Ou encore à la déception
Si pour toi le regard d'un enfant
Dans ton coeur est toujours désarmant


AMOUR A LA VIE




Attraper un rayon de soleil
Naviguer sur un arc en ciel
Décrocher ainsi la lune
Sentir le sable chaud d'une dune

Hisser la grande voile
Voyager à travers les étoiles
Surfer sur les vagues de l'océan
Et admirer le soleil couchant

S'abreuver à la source de son coeur
De mots d'amour en être le souffleur
Se noyer dans la chaleur de ses yeux
De les aimer en faire le voeu

La vie n'est faite que de rêves
Parfois même elle est trop brève
On s'invente alors un roman
De l'amour on veut être le gitan

Le décliner en vers
Pas toujours facile à faire
Mais que c'est beau la poésie
Pour mettre sa vie en harmonie

S'inventer le plus beau poéme
Et se dire que la vie je l'aime
La vie est un vers de bohème
Que l'on écrit soi-même


PLAISANT DE VIVRE





Il est plaisant de vivre
Quand le matin les volets il faut ouvrir
Laisser le vent entrer
Et venir les oreilles nous chatouiller
Respirer l'odeur de la rosée
Que le soleil a réchauffé
Les paupières encore emplies de rêves
Et les yeux qui s'émerveillent

Il est plaisant de vivre
Ne pas oublier de sourire
Sur l'herbe gelée en hiver, marcher
Les craquement des feuilles sous nos pieds
Conservées dans un écrin de glace
Recouvrant tout l'espace

Il est plaisant de vivre
Et d'entendre ton rire
Il est si agréable de prendre ta main
Et ne pas penser à demain
Ce geste me donne une force mystique
Cet instant est magique

Il est plaisant de vivre
Quand tes yeux me mirent
D'un air coquin et calin
J'en oublie tout chagrin
Mon oreille sur ta poitrine posée
Le tamtam de ton coeur me fais chanter
Je me met au diapason
Et de notre vie je fais une chanson




SI J'ETAIS

Si j'étais un élement les embruns je serais
Sur les joues des amoureux j'irais me posé

Si j'étais un livre je serais celui avec lequel
Tu te couches, tu t'endors et te réveilles

Si j'étais une fleur je serais
Celle dont le parfum t'attirerait

Si j'étais un sentiment je serais la passion
Qui déchaine les corps et la raison

Si j'étais un animal ce petit rouge gorge je serais
Si fragile, si facile à apprivoiser

Si j'étais un objet ce stylo je serais
Celui avec lequel ces poèmes tu aimes composer

















avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

poésies pour vous

Message par provence26 le Lun 7 Avr - 19:18




Printemps

C'est la jeunesse et le matin.

Vois donc, ô ma belle farouche,

Partout des perles : dans le thym,

Dans les roses, et dans ta bouche.



L'infini n'a rien d'effrayant ;

L'azur sourit à la chaumière ;

Et la terre est heureuse, ayant

Confiance dans la lumière.



Quand le soir vient, le soir profond,

Les fleurs se ferment sur les branches ;

Ces petites âmes s'en vont

Au fond de leurs alcôves blanches.



Elles s'endorment, et la nuit

A beau tomber noire et glacée,

Tout le monde des fleurs qui luit

Et qui ne vit que de rosée,



L'oeillet, le jasmin, le genêt,

Le trèfle incarnat qu'avril dore,

Est tranquille, car il connaît

l'exactitude de l'aurore.

Victor Hugo



===



L'hirondelle

On m'a dit qu'une hirondelle

ne faisait pas le printemps

et moi je dis que c'est elle

sinon, qui le ferait donc ?



Je l'ai vue avec son aile

qui taillait dans le ciel blanc

un grand morceau de dentelle

où venait jouer le vent.



Ce n'était qu'une hirondelle

un oiseau noir et blanc

et pourtant je n'ai vu qu'elle

et j'ai le coeur tout content.



On dit que les demoiselles

font la pluie et le beau temps ;

moi je dis qu'une hirondelle

fait l'avril et le printemps.

Pernette Chaponnière







avatar
nicou
Grand
râleur
universel

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 71
Date d'inscription : 18/08/2013

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par nicou le Mar 8 Avr - 15:13

Merci Provence... 
avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

poésies sur les oiseaux

Message par provence26 le Ven 11 Avr - 17:55



poémes sur les oiseaux




Les oiseaux joyeux


Oh ! les charmants oiseaux joyeux !
Comme ils maraudent ! comme ils pillent !
Où va ce tas de petits gueux
Que tous les souffles éparpillent ?

Ils s'en vont au clair firmament ;
Leur voix raille, leur bec lutine ;
Ils font rire éternellement
La grande nature enfantine.

Ils vont aux bois, ils vont aux champs,
À nos toits remplis de mensonges,
Avec des cris, avec des chants,
Passant, fuyant, pareils aux songes.

Comme ils sont près du Dieu vivant
Et de l'aurore fraîche et douce,
Ces gais bohémiens du vent
N'amassent rien qu'un peu de mousse.

Toute la terre est sous leurs yeux ;
Dieu met, pour ces purs êtres frêles,
Un triomphe mystérieux
Dans la légèreté des ailes.

Atteignent-ils les astres ? Non.
Mais ils montent jusqu'aux nuages.
Vers le rêveur, leur compagnon,
Ils vont, familiers et sauvages.

La grâce est tout leur mouvement,
La volupté toute leur vie ;
Pendant qu'ils volent vaguement
La feuillée immense est ravie.

L'oiseau va moins haut que Psyché.
C'est l'ivresse dans la nuée.
Vénus semble l'avoir lâché
De sa ceinture dénouée.

Il habite le demi-jour ;
Le plaisir est sa loi secrète.
C'est du temple que sort l'amour,
C'est du nid que vient l'amourette.

L'oiseau s'enfuit dans l'infini
Et s'y perd comme un son de lyre.
Avec sa queue il dit nenni
Comme Jeanne avec son sourire.

Que lui faut-il ? un réséda,
Un myrte, un ombre, une cachette.
Esprit, tu voudrais Velléda ;
Oiseau, tu chercherais Fanchette.

Colibri, comme Ithuriel,
Appartient à la zone bleue.
L'ange est de la cité du ciel ;
Les oiseaux sont de la banlieue.


Victor Hugo.



====




Rêve d'oiseaux


Sous les fleurs d'églantier nouvellement écloses,
Près d'un nid embaumé dans le parfum des roses,

Quand la forêt dormait immobile et sans bruit,
Le rossignol avait chanté toute la nuit.

Quand les bois s'éclairaient au réveil de l'aurore,
Le fortuné chanteur vocalisait encore.

Sous les grands hêtres verts qui lui filtraient le jour,
La reine de son cœur veillait au nid d'amour.

Dans le berceau de mousse il revint d'un coup d'aile,
Impatient alors de se rapprocher d'elle.

Puis le maître divin dormit profondément...
Mais parfois il chantait dans son rêve en dormant.

« Les yeux fermés, il pense encore à moi, » dit-elle,
Heureuse d'être aimée, heureuse d'être belle.

André Lemoyne.



==



Amours d'oiseaux


Deux ramiers voyageurs, emperlés de rosée,
Ont abattu leur vol au bord de ma croisée
Ouverte à l'orient.
Je les ai reconnus,
Car chez moi, l'an passé, tous deux étaient venus.

Ces deux beaux pèlerins m'arrivent de Bohême,
À l'époque où fleurit le petit maïanthème,
Et dans les bras noueux de mon grand châtaignier
Bercent leur nid d'amour comme au printemps dernier.

Dans leur farouche instinct de liberté sauvage,
Trop fiers pour jamais vivre en honteux esclavage,
Ils reviennent pourtant sous mon toit familier,
La queue en éventail et gonflant leur collier.

S'ils ont pris le chemin de ma haute fenêtre,
C'est qu'un coup d'œil d'oiseau suffit pour me connaître,
C'est qu'ils sont là chez eux, que tout leur est permis ;
C'est qu'ils n'ont trouvé là que des regards amis.

L'amoureux au col blanc profondément salue
L'heureuse bien-aimée, avec grâce évolue
Et, roucoulant près d'elle, en fait dix fois le tour,
Comme la croyant sourde à ses phrases d'amour.

Riche de souvenirs, le cœur chaud d'espérances,
Multipliant très bas ses graves révérences,
S'il la voit, comme en rêve, ouvrant des yeux troublés,
Dans un rapide éclair tous ses vœux sont comblés.

Ne s'inquiétant pas de moi, qui les regarde,
Ils m'ont dit sans parler : « Ami, que Dieu te garde,
Après ton âge mûr, de vivre trop longtemps.
Nous restons dans nos bois au plus quinze ou vingt ans ;

« Quand nous cessons d'aimer, à quoi bon nous survivre ?
N'attends pas la saison des vents froids et du givre
Pour t'en aller dormir sous les hauts gazons verts,
Car plus tard, sans amour, tristes sont les hivers.


André Lemoyne.









Le Rouge-Gorge

Ne maudissez pas la vie parce qu'elle a
des jours nébuleux et sombres :
l'homme passe plus vite encore
que les nuages qui l'attristent.
Traversez par la pensée le voile
qui vous cache les cieux,
et le soleil ne vous manquera pas.
Ne laissez pas de pâles
brouillards obscurcir
votre lampe, et désarmez
l'hiver par votre sérénité.
Quand la terre grelotte
sous sa robe de givre,
et que la buse met en fuite tous les oiseaux,
ces frileux courtisans des beaux jours,
le petit rouge-gorge
cherche à dédommager
la nature de leur absence.
Oublieux des frimas,
et bien loin souvent
des granges hospitalières,
il sautille
et chante dans la neige.
Soyez comme lui, poètes,
et chantez dans les larmes :
votre cœur aura moins froid.

Jules Lefèvre-Deumier.








































avatar
provence26
Râleur
Universel

Féminin Nombre de messages : 3693
Age : 77
Localisation : Nyons en provence (26 )
Loisirs : musique lecture,opéra,ballade en forêt
Date d'inscription : 25/11/2007

textes pour méditer

Message par provence26 le Sam 19 Avr - 17:01


L'important n'est pas la rose: c'est l'Amour

Nous sommes tous des grains de sable, grains de lumière, d'Amour et de Connaissance d'un TOUT appelé Dieu ou Divin.
Un grain de sable ne peut faire un château à lui seul. Un grain de sable ne peut pas servir à construire une maison.
Un grain de sable ne peut pas faire une plage à lui tout seul.
Jamais un grain de sable ne repousse un autre grain de sable pour prendre sa place.
Pourtant, c'est ce que nous faisons nous les êtres humains.
Et si on se réveillait ? Si on prenait conscience que seul nous ne pouvons rien faire ?
Plus encore, si on comprenait que seul l'Amour peut unir les êtres humains ?
La terre vibre selon les énergies des êtres vivants, TOUT fait partie d'une même énergie.
Nous sommes donc responsables de tout ce qui se passe dans l'Univers, créé lui aussi par le TOUT appelé Dieu ou Divin.
Si nous sommes grincheux et râleurs, pessimistes et oiseaux de mauvaise augure, quelles énergies donnons-nous à l'Univers ? Des énergies négatives ! Le soleil a disparu, pourquoi ? Parce que nous dispersons trop d'énergie négatives.
La terre tremble, les volcans se rallument, tornades et tsunamis font des ravages, pourquoi ?
Parce que la terre ne reçoit pas assez d'énergies positives !
Si chaque être humain change sa façon de penser, si nous effaçons les peurs dans notre vie, nous rechargerons la terre d'énergies positives. C'est ce dont elle a le plus besoin !
Comment pouvons-nous rester indifférents à la souffrance d'une partie du TOUT, donc de nous tous ?
Nous ne pourrons profiter pleinement de la vie, dans un bonheur absolu, que quand chacun aura ce qui lui est nécessaire pour vivre. Quand l'Amour sera partagé avec tous. Ce n'est pas être naif que de croire que cela est possible, c'est la logique même.
Voilà la seule vérité : nous sommes tous des grains de l'Amour et seul l'Amour pourra changer le monde.
Disons STOP à ce qui va à l'encontre de ce principe primordial.
Disons STOP à ceux qui nous gouvernent mal : nous les payons pour qu'ils travaillent pour le bien de leurs peuples, pas pour enrichir les plus riches.
AIMER c'est savoir dire NON à ce qui n'est pas AMOUR.
Il est temps !






Osez prendre des risques !

Prendre des risques, c'est s'exposer à une possibilité de perdre.
Rire, c'est prendre le risque de paraître stupide.
Pleurer, c'est prendre le risque de paraître sentimental.
Aller vers l'autre, c'est prendre le risque d'un engagement.
Montrer ses sentiments, c'est courir le risque de dévoiler au grand jour son moi profond.
Exposer aux autres ses idées et ses rêves, c'est risquer leurs moqueries.
Aimer, c'est risquer de ne pas être aimé en retour.
Vivre, c'est risquer la mort.
Espérer, c'est risquer la déception.
Essayer, c'est risquer l'échec.
Et pourtant nous devons prendre des risques car le plus grand péril dans la vie est de ne prendre aucun risque.
Celui qui ne risque rien ne fait rien, n'a rien et n'est rien.
Vous pouvez peut-être échapper à la douleur et au chagrin en ne prenant aucun risque, mais alors vous ne pourrez tout simplement ni apprendre, ni ressentir, ni changer, ni grandir, ni aimer, ni vivre.
Seul est libre celui qui ose prendre des risques

(D'après un poème d'Albert Coccoz)




Nous avons toujours le choix

Un homme de 92 ans, petit, très fier, habillé et bien rasé tous les matins à 8h, avec ses cheveux parfaitement coiffés, malgré qu'il est légalement aveugle, déménage dans un foyer pour personnes âgées. Sa femme de 70 ans est décédée récemment, ce qui l'oblige à quitter sa maison. Après plusieurs heures d'attente, il sourit gentiment lorsqu'on lui dit que sa chambre est prête.

Comme il se rendait jusqu'à l'ascenseur avec sa marchette, je lui fis une description visuelle de sa petite chambre, incluant le drap suspendu à sa fenêtre servant de rideau.
- Je l'aime beaucoup, dit-il avec l'enthousiasme d'un petit garçon de 8 ans qui vient d'avoir un nouveau petit chien.
- M. Gagné, vous n'avez pas encore vu la chambre, attendez un peu.

" Cela n'a rien à voir, a-t-il répondu. Le bonheur est quelque chose que tu décides à l'avance. Que j'aime ma chambre ou pas ne dépend pas des meubles ou de la décoration, ça dépend plutôt de la façon dont moi je les perçois. C'est déjà décidé dans ma tête que j'aime ma chambre. C'est une décision que je prends tous les matins à mon réveil.

J'ai le choix, je peux passer la journée au lit en comptant les difficultés que j'ai avec les parties de mon corps qui ne fonctionnent plus, ou me lever et remercier le ciel pour celles qui fonctionnent encore. Chaque jour est un cadeau, et aussi longtemps que je pourrai ouvrir mes yeux je m'intéresserai au nouveau jour et à tous les souvenirs heureux que j'ai amassé tout au long de ma vie.

La vieillesse est comme un compte en banque. Tu retires de ce que tu as amassé. Donc, mon conseil pour vous, serait de déposer beaucoup de bonheur dans votre compte en banque des souvenirs. Merci de votre participation à remplir mon compte en banque, car je dépose encore. "

Souvenez-vous de ces simples règles pour être heureux :
1. Libérez votre coeur de la haine,
2. Libérez votre tête des soucis,
3. Vivez simplement,
4. Donnez plus,
5. Attendez-vous à moins.







Ne t'inquiète pas du temps que ça va prendre,
ou de ce que pensent les autres, ou de combien ça sera difficile.
Continue de t'en occuper et fais-le.
Au lieu de gaspiller ton temps et ton énergie à t'en faire,
utilise ce temps et cette énergie pour agir.
Au lieu de visualiser ce que tu ne veux pas, crée ce que tu veux.
Bien sûr il y aura des défis, des erreurs douloureuses,
des moments d'embarras et des efforts difficiles.
Mais au lieu de t'en faire à leur sujet et de les aggraver,
continue d'avancer, trace ta route au milieu de tout ça et surpasse les.
L'inquiétude te remplit de doute et le doute sape tes rêves.
Choisis plutôt d'agir, avec une détermination et une puissance tellement implacables
qu'il n'y aura pas de place pour l'inquiétude.
Malgré le fait qu'il y aura toujours des problèmes,
tu peux véritablement atteindre l'excellence.
Imagine-toi en train d'atteindre cette excellence,
imagine-toi en train de démarrer là tout de suite,
d'où tu es et avec ce que tu as.
Et puis mets-toi en route avec enthousiasme.
Oublie les inquiétudes et donne vie à tes meilleures possibilités.






avatar
nicou
Grand
râleur
universel

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 71
Date d'inscription : 18/08/2013

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par nicou le Sam 19 Avr - 17:11

Merci Provence... 
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 96160
Age : 58
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par Jean-pierre le Dim 20 Avr - 7:42

Superbes textes, Simone, comme d'habitude.


*********************************


avatar
lavande
Râleur

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 77
Date d'inscription : 05/05/2014

poésies (moi c'est provence)

Message par lavande le Lun 5 Mai - 17:58





*~*~*Recommence*~*~*

« Si tu es las et que la route est longue,
Si tu t'aperçois que tu t'es trompé de chemin,
Ne perd pas une seconde, gagne du temps !
Recommence
Si la vie te semble trop absurde,
Si tu es déçu par trop de choses et trop de gens,
... Ne cherche pas à comprendre pourquoi…
Recommence
Si tu as essayé d'aimer et d'être utile,
Si tu as connu la pauvreté et les limites
Ne laisse pas là une tâche à moitié faîte.
Recommence
Si les autres te regardent avec reproche,
S'ils sont déçus par toi, irrités,
Ne te révolte pas, ne leur demande rien.
Recommence

Car l'arbre rebourgeonne en oubliant l'hiver
Car le rameau fleurit sans demander pourquoi
Car l'oiseau fait son nid sans songer à l'automne
Car la vie est espoir…
Et tout recommence »

Ne perd jamais espoir !


Eléonor GOSSELIN

===





*~*~*LES VRAIES AMIES*~*~*

Quand dans ta vie tout va bien
Des amis tu en as plein
Le jour quand pour toi tout va mal
Tous et toutes deviennent des éclairs
Ils et elles disparaissent
Mais tes amis n' y sont pas
Ce jour-là tu crois avoir compris
Qui sont tes vrais amis
Et puis tu te dis, dans le fond de toi-même
Ils ou elles ont eux aussi, leurs vies
Que peut-être ils sont occupés tes amis
Que de côté, toi tu les as mis
Car la douleur que tu vis
Eux n'en font pas partie
Alors ce jour- là tu comprends
Que peut-être ils n'attendent que le moment
Que tout ira bien dans ta vie
Alors ils te diront, j'ai toujours été là
Mais toi, tu ne me voyais pas
Car tu n'étais plus là
Les excuses c'est trop facile
Mais un jour tes yeux s'ouvrent
Et là tu vois qui sont vraiment tes bons amis
je te souhaite une très bonne après midi
Gros bisous je t'adore

==



*~*~*Tâchez d'être heureux*~*~*

Allez tranquillement parmi le vacarme et la hâte,
et souvenez-vous de la paix qui peut exister dans le silence.

Sans aliénation, vivez autant que possible en bons termes avec toutes personnes. Dites doucement et clairement votre vérité, et écoutez les autres, même le simple d'esprit et l'ignorant ; ils ont eux aussi leur histoire. Evitez les individus bruyants et agressifs, ils sont une vexation pour l'esprit.

Ne vous comparez avec personne : vous risqueriez de devenir vain ou vaniteux. Il y a toujours plus grands et plus petits que vous.

Jouissez de vos projets aussi bien que de vos accomplissements. Soyez toujours intéressés à votre carrière, si modeste soit-elle ; c'est une véritable possession dans les prospérités changeantes du temps. Soyez prudent dans vos affaires ; car le monde est plein de fourberies. Mais ne soyez pas aveugle en ce qui concerne la vertu qui existe ; plusieurs individus recherchent les grands idéaux ; et partout la vie est remplie d'héroïsme.

Soyez vous-même. Surtout n'affectez pas l'amitié. Non plus ne soyez cynique en amour, car il est en face de toute stérilité et de tout désenchantement aussi éternel que l'herbe.

Prenez avec bonté le conseil des années, en renonçant avec grâce à votre jeunesse. Fortifiez une puissance d'esprit pour vous protéger en cas de malheur soudain. Mais ne vous chagrinez pas avec vos chimères. De nombreuses peurs naissent de la fatigue et de la solitude.

Au-delà d'une discipline saine, soyez doux avec vous-même. Vous êtes un enfant de l'univers, pas moins que les arbres et les étoiles ; vous avez le droit d'être ici. Et qu'il vous soit clair ou non, l'univers se déroule sans doute comme il le devrait.

Soyez en paix avec Dieu, quelle que soit votre conception d'elle ou de lui, et quelles que soient vos peines et vos rêves, gardez dans le désarroi bruyant de la vie, la paix dans votre âme. Avec toutes ses perfidies, ses besognes fastidieuses et ses rêves brisés, le monde est pourtant beau. Soyez positif et attentif aux autres.

Tâchez d'être heureux.

Auteur inconnu,
texte trouvé en 1692 dans la cathédrale de Baltimore.





avatar
nicou
Grand
râleur
universel

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 71
Date d'inscription : 18/08/2013

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par nicou le Mar 6 Mai - 11:01

Merci a toi...provence ou Lavande... 
avatar
lavande
Râleur

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 77
Date d'inscription : 05/05/2014

mes recettes provence

Message par lavande le Mar 6 Mai - 12:12


Pavés de biche marinés



Ingrédients

5 pavés de biche
40 cl de vin rouge
3 échalotes
2 petites carottes
300 g de champignons
2 c. à soupe de crème allégée à 5% de MG
laurier
1 morceau de gingembre frais (environ 2 cm)
sel, poivre 5 baies
Préparation

La veille :

Pelez les carottes et le gingembre. Coupez les carottes en rondelles et râpez le gingembre.

Dans un plat creux, versez le vin et ajoutez les rondelles de carotte, le gingembre râpé et quelques feuilles de laurier.

Mettez-y à mariner les pavés de biche salés et poivrés. Réservez au frais en prenant soin de retourner les pavés au moins une fois.


Le jour même :

Retiez les feuilles de laurier de la marinade puis mixez-la. Ensuite, versez la marinade dans une casserole et faites chauffer pour la faire réduire de moitié. Passez la marinade au chinois puis ajoutez-y 2 c. à soupe de crème et mettez de nouveau à réchauffer sur feu doux.

Lavez et émincez les champignons puis faites-les revenir à la poêle dans une noix de beurre quelques min.

Pendant ce temps, faites cuire les pavés de biches à la poêle dans une noix de beurre quelques min également. N'oubliez pas de retourner les pavés afin de les cuire de chaque côté et arrêtez le feu lorsque la cuisson vous convient.

Servez les pavés avec la sauce et les champignons. Vous pouvez accompagner le tout de haricots verts et d’une purée de pommes de terre ou de céleri.

====
Cailles aux champignons des bois




Ingrédients


4 cailles vidées et parées
300 g de pleurotes
300 g de girolles
300 g de cèpes
1 gros oignon
3 c. à soupe de crème fraîche liquide allégée à 8% de MG
1 c. à soupe de margarine
1 c. à café de moutarde
sel, poivre
Préparation

Pelez et émincez finement l’oignon.

Lavez soigneusement les champignons, émincez-les finement.

Faites revenir l’oignon émincé dans une cocotte à fond épais avec un peu de margarine. Ajoutez les cailles, faites les revenir 10 min en les retournant plusieurs fois, salez et poivrez.

Ajoutez les champignons, la crème fraîche et la moutarde.

Mélangez bien et couvrez. Laissez mijoter 20 minu environ à feu doux.

Lorsque les cailles sont cuites, disposez-les dans un plat de service entourées des champignons.

Astuces

Accompagnez ce plat de pommes de terre ou de riz selon vos goût en respectant les quantités indiquées dans votre régime

===



Faisan aux pommes et à l'ail confit

Ingrédients

faisan : 1
huile : 2 c. à soupe
beurre : 125 g
pomme reinette : 4
ail : 1 tête
échalote : 2
cidre brut : 5 cl
fond de veau : 2 dl
genièvre : 1 c. à soupe
crème fraîche épaisse : 100 g
sel, poivre : 1
Accord vin

- Un Cabernet d'anjou (Rosé, Val de Loire)
- Un Juliénas (Rouge, Beaujolais)
Préparation

Découpez le faisan ou faites-le préparer par votre fournisseur.

Dans une cocotte faites prendre couleur aux morceaux de faisan dans l'huile et 20 g de beurre, en commençant par le côté peau placé contre le fond de la cocotte.

Préchauffez le four Th. 8 ( 240°C ).

Quand les morceaux de faisan sont colorés, glissez la cocotte, couverte, au four pour 40 minutes.

Épluchez les échalotes, émincez-les, enlevez la base de chaque gousse d'ail et seulement la première pelure.

Epluchez et coupez les pommes en quartiers.

25 minutes après le début de cuisson du faisan, ajoutez dans le fond de la cocotte les échalotes et les gousses d'ail, du sel du poivre et 1/2 verre d'eau bouillante.

Pendant ce temps, faites dorer les pommes à la poêle dans le beurre chaud, à feu doux, égouttez, poivrez, ne salez pas et tenez au chaud.

En fin de cuisson du faisan, égouttez toute la viande et la garniture, dégraissez le fond de cuisson, déglacez au cidre, ajoutez la crème, le fond de veau, le genièvre concassé, salez, poivrez, faites réduire jusqu'à consistance désirée.

Avant de servir faites réchauffer le faisan, sa garniture et les pommes dans la sauce.




avatar
lavande
Râleur

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 77
Date d'inscription : 05/05/2014

c'est moi provence mes recettes

Message par lavande le Mar 6 Mai - 18:28

ENTREEs

 Timbale de truite à la bisque de homard.






Ingrédients pour 4 personnes:

2 pavés de truites, 4 grosses crevettes, 1 boite de bisque de homard, 1 soupe de poisson,200 g de riz, sel, poivre.

Préparation:

Faire cuire le riz, dans une autre casserole faire chauffer la soupe de poisson avec la bisque de homardsans faire bouillir, ajouter les pavés de saumon

que vous aurez coupé en 2 sans la peau pour faire 4 parts, pour la présentation, séparer le riz en 2, afin d'avoir 1 moitié de riz blanc et l'autre moitier

que vous mouillerez avec de la bisque afin de tinter le riz. Pour le montage, prendre un emporte-pièce rond, mettre une couche de riz blanc, 1 part de saumon

puis compléter par le riz couleur saumon et garnir la timballe par une grosse crevete que vous aurez au paravent réchauffée dans la sauce de homard.

===

Cake d’araignée de mer et tomates séchées



Ingrédients :

1 araignée de mer
10 tomates séchées
3 œufs
100g de farine
50g de fécule de mais
1 sachet de levure chimique
100g de gruyère râpé
3 cuiller à soupe d’aneth découpé
1 bouquet garni
12,5 cl de lait
10cl d’huileel finros sel
poivre

Préparation :

versez de l eau dans un fait-tout portez à ébullition , puis ajoutez le gros sel et le bouquet garni. Plongez y l’ araignée pinces vers le bas, comptez 16 mimutes de cuisson par kg. sortez l’ araignée et laissez la à température ambiante. Préchauffez le four thermostat 6.
Coupez grossièrement les tomates séchées. Dans un saladier fouettez les œufs, la farine
La fécule, la levure, le sel, le poivre. Incorporez l huile le lait le gruyère, mélangez le tout.
décortiquez l’ araignée et récupérez 200g de chair. Ajoutez à la préparation les tomates l’ aneth et la chair d araignée. Mélangez doucement et versez dans un moule a cake beurré
Faites cuire 45 minutes.

==

Foie gras poélé aux raisins




INGRÉDIENTS :
4 escalopes de foie gras de 100g chacune
500 g de grains de raisins blancs
15 cl de sauternes
1 cuiller à soupe de farine
1 cuiller à soupe de vinaigre balsamique
1 cuiller à soupe de fleur de sel
Poivre


PRÉPARATION :
Lavez, séchez, épépinez les grains de raisin.
Versez la farine, la fleur de sel, le poivre dans une assiette.
Passez les escalopes de foie gras des 2 côtés sur le mélange, tapotez pour enlever le surplus.
Mettez une poêle a chauffer sur feu vif, déposez y les escalopes de foie gras et faites les saisir
15 à 20 secondes de chaque côté.
Baissez le feu, retirez les escalopes, passez les sur du papier absorbant et maintenez les au chaud au four, recouvertes de papier d’aluminium.
Videz la graisse de la poêle et déglacez la avec le vinaigre balsamique et le sauternes.
Laissez réduire 30 secondes, puis ajoutez les raisins.
Servez les escalopes dans les assiettes de service, arrosées de la sauce au raisin.
Dégustez chaud,
==

Toasts de Saumon de Norvège fumé à la mozzarella



Recette pour 4 personnes
Préparation : 10 minutes
Difficulté de la recette : Très Facile
Ingrédients de la recette

2 tranches de saumon de norvège fumé
8 fines tranches de baguette
1 boule de mozzarella
Poivre du moulin
1 c. à soupe de ciboulette ciselée
1 branche d’aneth
1. Couper les deux tranches en 8 lanières égales.
2. Faire griller les tranches de baguette au four ou au grille-pain.

3. Déposer une tranche de mozzarella, donner un tour de moulin à poivre et replacer les tranches au four 3 à 4 minutes à 225° C jusqu’à ce que le fromage commence à fondre. Veiller à ce qu’il ne fonde pas trop.

4. Déposer un peu de ciboulette ciselée sur chaque tranche, garnir d’une tranche de Saumon de Norvège fumé et décorer d’une pluche d’aneth.

5. Servir aussitôt.
avatar
lavande
Râleur

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 77
Date d'inscription : 05/05/2014

crustacés

Message par lavande le Mar 6 Mai - 18:30

crustacés


Langoustes flambées au cognac et à la crème



Ingrédients

3 queues de langoustes
10 cl de cognac
150 g de crème fraîche épaisse
60 g de beurre salé
1 bouquet de ciboulette
sel, poivre
Accord vin

- Un Marcillac (Rouge, Sud-ouest)
Préparation

Coupez les langoustes en deux dans la longueur : commencez par coupez la carapace au ciseau puis, une fois la carapace découpée, coupez la chair au couteau.

Faites fondre le beurre dans une grande sauteuse. Quand il est "mousseux", baissez le feu et posez les queues de langouste dans la sauteuse, côté chair en dessous. Couvrez et faites cuire 15 min.

Lavez, séchez et ciselez la ciboulette.

Retirez le couvercle, augmentez légèrement le feu, retournez les langoustes et versez le cognac dans la sauteuse. Faites flamber puis arrosez la chair de langouste de cognac flambé.

Otez les langoustes de la sauteuse et réservez-les au chaud.

Versez la crème dans la sauteuse, salez et poivrez et faites cuire 5 min à feu doux en remuant, sans ébullition.

Aux premiers frémissements, remettez les langoustes dans la sauce, côté chair en dessous. Poursuivez la cuisson 2 min. Répartissez les langoustes dans les assiettes, arrosez de sauce, parsemez de ciboulette et servez aussitôt.

==

Soufflé au homard et au crabe




Ingrédients

100 g de médaillon de homard
100 g de chair de crabe
70 g de beurre (+ 20 g pour le moule)
6 oeufs
30 cl de lait
70 g de farine
sel, poivre
Accord vin

un chablis 1er cru (Blanc, Bourgogne)
Préparation

Préchauffez le four th.7 (210° C).

Coupez le beurre en morceaux et faites-le fondre à feu doux.

Versez la farine d’un seul coup et laissez cuire 2 min en remuant. Retirez du feu.

Séparez les blancs des jaunes d’œufs, ajoutez les jaunes au mélange beurre/farine. Salez et poivrez, mélangez.

Puis versez le lait froid et remettez sur feu doux.

Faites cuire en remuant sans arrêt jusqu’à épaississement. Retirez du feu.

Battez les blancs d’œufs en neige et incorporez-les délicatement à la préparation.

Puis ajoutez les médaillons de homard et la chair de crabe. Mélangez délicatement.

Beurrez un moule à soufflé, versez la pâte dedans et enfournez.

Faites cuire 20 min sans ouvrir la porte du four.

Servez immédiatement.

==

Arlequin de langouste au cœur d'écrevisse




incredients

1 boîte de bisque de langouste
20 cl de crème liquide
9 feuilles de gélatine
1 vingtaine d'écrevisses
30 g de beurre
1 échalote
3 tiges d'aneth
3 pincées de paprika
sel, poivre
Préparation

Faites ramollir les feuilles de gélatine dans l’eau froide.

Décortiquez les écrevisses.

Pelez et hachez l’échalote.

Faites fondre le beurre dans une sauteuse, et faites-y sauter les écrevisses 5 min, salez et poivrez, réservez.

Versez la bisque de langouste dans une casserole, et faites chauffer.

Aux premiers frémissements, retirez du feu.

Essorez les feuilles de gélatine et faites-les fondre la bisque en fouettant, puis laissez tiédir.

Montez la crème liquide en chantilly.

Salez et poivrez et incorporez-la délicatement la bisque refroidie.

Lavez, séchez, effeuillez et ciselez l’aneth.

Ajoutez-la dans la préparation.

Chemisez une terrine de papier sulfurisé, et versez la moitié de la mousse dans le fond de la terrine.

Recouvrez-la d’écrevisses puis versez le reste de mousse par-dessus.

Tapez doucement la terrine sur le plan de travail puis placez au frais 3 h.

Au moment de servir, démoulez la terrine dans un plat et coupez-la en tranches épaisses.

Servez aussitôt parsemé de paprika.
avatar
lavande
Râleur

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 77
Date d'inscription : 05/05/2014

le lapin c'est moi provence

Message par lavande le Mar 6 Mai - 18:31

LE LAPIN

  Lapin à la méditerranéenne




Ingrédients

4 demi-râbles de lapin
4 courgettes
2 oignons
1 gousse d'ail
2 c.à café d'herbes de Provence
2 c. à soupe d'olives noires coupées en dés
4 c. à soupe d'huile d'olive
sel, poivre
Préparation

Coupez les courgettes en rondelles sans les peler. Coupez la gousse d'ail en petits dés. Pelez les oignons et coupez-les en lamelles.

Mettez l'huile dans une cocotte et faites revenir les râbles de lapin 5 min de chaque côté pour qu'ils soient bien dorés. Réservez.

Versez les courgettes,l'ail, les olives noires et les herbes de Provence dans la cocotte. Faites revenir 5 min à feu vif. Ajoutez les râbles, salez, couvrez et laissez cuire 20 min à feu doux, ajoutez un peu d'eau si nécessaire.

==

Lapin aux trois poivrons




Ingrédients

lapin : 1
poivron jaune : 1
poivron rouge : 1
poivron vert : 1
oignon : 3
tomate : 500 g
vin blanc : 100 ml
estragon
huile : 2 c. à soupe
poivre
Préparation

Découpez le lapin en morceaux.

Pelez les oignons et émincez-les finement.

Lavez les poivrons et coupez-les en fines lanières.

Lavez les tomates et découpez-les en quartiers.

Dans une cocotte, faites revenir les oignons dans un peu d’huile. Ajoutez les morceaux de lapin et faites-les revenir sur toutes leurs faces. Réservez-les dans un plat.

Déglacez la cocotte avec le vin blanc puis ajoutez-y les poivrons et les tomates. Poivrez et parsemez d’estragon.

Laissez mijoter quelques min à feu doux, remettez les morceaux de lapin et laissez mijoter 30 min à feu doux et à couvert.

Astuces

Commentaire nutritionnel: Le lapin est une viande maigre, pauvre en graisses (environ 8g/100g), riche en protéines, en vitamines du groupe B, en calcium et potassium. Il est aussi une bonne source de fer et de phosphore. Il permet de varier agréablement les repas, il se cuisine souvent en cocotte braisé ou mijoté, accompagné d’aromates. Les poivrons qui accompagnent le lapin apportent de la vitamine C (même si une partie est détruite lors de la cuisson), du carotène ou provitamine A (en particulier le poivron rouge) et sont peu énergétiques. Les fibres contenues dans les poivrons seront bien tolérées car les poivrons sont cuits. Cette recette pauvre en sel est tout à fait destinée au personne ayant des problèmes de tension artérielle

===

Lapin aux lardons et aux marrons



Ingrédients

1 lapin coupé en morceaux
150 g de poitrine fumée
1 bocal de marrons au naturel
1 oignon
30 cl de vin blanc
1 bouquet garni (persil, thym, laurier)
3 c. à soupe d'huile
sel, poivre
Accord vin

un saumur-champigny (Rouge, Val de Loire)
Préparation

Epluchez et émincez finement l’oignon.

Coupez la poitrine fumée en petits lardons.

Chauffez l’huile dans une cocotte.

Mettez-y les lardons et l’oignon à rissoler pendant 2 à 3 min. Ajoutez les morceaux de lapin, les marrons et le bouquet garni.

Versez le vin blanc, salez et poivrez, mélangez bien.

Couvrez et faites cuire 45 min à feu doux.

Servez accompagnez d’endives.

==

Cuisses de lapin panées et mayonnaise à la pomme



Ingrédients

6 cuisses de lapin
50 cl de vin rouge
1 bâton de cannelle
1 étoile de badiane
1 clou de girofle
1 zeste d'orange
1 c. à café de poivre noir en grains
6 c. à soupe de chapelure fine
3 c. à soupe d'huile d'olive
2 oeufs
sel
Pour la mayonnaise :
1 jaune d'oeuf
1 c. à café de moutarde forte
1/2 pomme
huile
sel, poivre
Accord vin

Un coteau auxerrois (Blanc, Bourgogne)
Préparation

Mettez les cuisses de lapin dans un grand plat creux, arrosez-les de vin rouge et ajoutez le bâton de cannelle, la badiane, le clou de girofle, le zeste d’orange et le poivre en grains. Salez et couvrez de papier aluminium. Laissez mariner 2heures.

Faites chauffer l’huile dans une cocotte.

Egouttez les cuisses de lapin et faites-les dorer dans l’huile de tous les côtés.

Filtrez la marinade et versez-la dans la cocotte, portez à ébullition. Baissez le feu et faites mijoter doucement pendant 1heure.

Versez la chapelure dans une assiette creuse.

Retirez les cuisses de lapin de la cocotte avec une écumoire et passez-les dans la chapelure. Posez-les ensuite sur un plat et laissez refroidir.

Préchauffez le four th.7 (210°C).

Couvrez la plaque du four de papier aluminium.

Battez les oeufs en omelette dans une assiette creuse, passez rapidement les cuisses de lapin dans l’oeuf battu puis à nouveau dans la chapelure et posez-les sur la plaque du four.

Enfournez et faites cuire 30 min.

Pendant ce temps, préparez la mayonnaise : fouettez le jaune d’oeuf et la moutarde. Versez ensuite l’huile en filet en fouettant sans arrêt jusqu’à obtention d’une sauce épaisse et ferme.

Pelez et râpez finement la pomme, ajoutez-la à la mayonnaise, mélangez délicatement. Salez et poivrez.

Sortez les cuisses de lapin du four, disposez-les dans un plat et servez aussitôt avec la mayonnaise à la pomme.
avatar
lavande
Râleur

Féminin Nombre de messages : 21
Age : 77
Date d'inscription : 05/05/2014

poésies pour vous

Message par lavande le Mar 6 Mai - 18:39









Art poétique

De la musique avant toute chose,
Et pour cela préfère l'Impair
Plus vague et plus soluble dans l'air,
Sans rien en lui qui pèse ou qui pose.

Il faut aussi que tu n'ailles point
Choisir tes mots sans quelque méprise :
Rien de plus cher que la chanson grise
Où l'Indécis au Précis se joint.

C'est des beaux yeux derrière des voiles,
C'est le grand jour tremblant de midi,
C'est, par un ciel d'automne attiédi,
Le bleu fouillis des claires étoiles !

Car nous voulons la Nuance encor,
Pas la Couleur, rien que la nuance !
Oh ! la nuance seule fiance
Le rêve au rêve et la flûte au cor !

Fuis du plus loin la Pointe assassine,
L'Esprit cruel et le Rire impur,
Qui font pleurer les yeux de l'Azur,
Et tout cet ail de basse cuisine !

Prends l'éloquence et tords-lui son cou !
Tu feras bien, en train d'énergie,
De rendre un peu la Rime assagie.
Si l'on n'y veille, elle ira jusqu'où ?

O qui dira les torts de la Rime ?
Quel enfant sourd ou quel nègre fou
Nous a forgé ce bijou d'un sou
Qui sonne creux et faux sous la lime ?

De la musique encore et toujours !
Que ton vers soit la chose envolée
Qu'on sent qui fuit d'une âme en allée
Vers d'autres cieux à d'autres amours.

Que ton vers soit la bonne aventure
Eparse au vent crispé du matin
Qui va fleurant la menthe et le thym...
Et tout le reste est littérature

Paul Verlaine.

==


Les Vendanges

Quand le raisin est mûr, par un ciel clair et doux,
Dès l'aube, à mi-coteau, rit une foule étrange
C'est qu'alors dans la vigne, et non plus dans la grange,
Maîtres et serviteurs, joyeux, s'assemblent tous.

A votre huis, clos encor, je heurte.
Dormez-vous ?
Le matin vous éveille, élevant sa voix d'ange
Mon compère, chacun, en ce temps-ci, vendange.
Nous avons une vigne eh bien !
Vendangeons-nous ?

Mon livre est cette vigne, où, présent de l'automne,
La grappe d'or attend, pour couler dans la tonne,
Que le pressoir noueux crie enfin avec bruit.

J'invite mes voisins, convoqués sans trompettes,
A s'armer promptement de paniers, de serpettes.
Qu'ils tournent le feuillet sous le pampre est le fruit.

Aloysius Bertrand.



==




La vigne et la maison

Ecoute le cri des vendanges
Qui monte du pressoir voisin ;
Vois les sentiers rocheux des granges
Rougis par le sang du raisin.

Regarde au pied du toit qui croule :
Voilà, près du figuier séché,
Le cep vivace qui s’enroule
A l’angle du mur ébréché.

Autrefois, ses pampres sans nombre
S’entrelaçaient autour du puits ;
Père et mère goûtaient son ombre ;
Enfants, oiseaux, rongeaient ses fruits.

Il grimpait jusqu’à la fenêtre ;
Il s’arrondissait en arceau ;
Il semble encor nous reconnaître
Comme un chien gardien d’un berceau,

Sur cette mousse des allées
Où rougit son pampre vermeil,
Un bouquet de feuilles gelées
Nous abrite encor du soleil.

Alphonse de Lamartine.


==

=

Perles de roses

Si tu veux inventer un collier,
Tiens, voici comment procéder.
De bon matin, te réveiller,
Dans les rosiers, te promener.

Tu verras des perles de rosée,
Sur les roses elles sont accrochées.
Une bonne poignée tu cueilleras,
Dans une boîte tu les rangeras.
Un cheveu d'or pour les assembler,
Un tout petit nœud pas trop serré,
Ainsi tu auras un joli collier,
Aussi souple que celui d'une fée.

Gilbert Saint-Pre.





Le mariage des roses

Mignonne, sais tu comment,
S'épousent les roses ?
Ah ! cet hymen est charmant !
Quelles tendres choses
Elles disent en ouvrant
Leurs paupières closes !
Mignonne, sais tu comment
S'épousent les roses ?

Elles disent : Aimons-nous !
Si courte est la vie !
Ayons les baisers plus doux,
L'âme plus ravie !
Pendant que l'homme, à genoux,
Doute, espère, ou prie !
Ô mes sœurs, embrassons-nous
Si courte est la vie !

Crois-moi, mignonne, crois-moi,
Aimons-nous comme elles,
Vois, le printemps vient à toi,
Et des hirondelles
Aimer est l'unique loi
A leurs nids fidèles.
Ô ma reine je suis ton roi,
Aimons-nous comme elles.

Excepté d'avoir aimé,
Qu'est-il donc sur terre ?
Notre horizon est fermé,
Ombre, nuit, mystère !
Un seul phare est allumé,
L'amour nous l'éclaire !
Excepté d'avoir aimé,
Qu'est-il donc sur terre ?

Eugène David.

















avatar
nicou
Grand
râleur
universel

Féminin Nombre de messages : 4019
Age : 71
Date d'inscription : 18/08/2013

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par nicou le Mer 7 Mai - 15:00

Merci... 
avatar
provence
Gros besoin de se défouler

Féminin Nombre de messages : 671
Age : 77
Localisation : Montauban Tarn et Garonne .82000
Loisirs : lecture,musique,opéra,ballades en forêts,le net,les animaux
Date d'inscription : 22/05/2014

poésies choisies pour vous

Message par provence le Ven 23 Mai - 18:46




voyage dans son imaginaire


mes mots souvent m'échappent avant que je les fusionnent
chaque sentiment qui me traverse est le reflet de mon âme
je brouillonne, je barre et réécris jusqu'à que brûle la flamme
déposant ma tristesse et ma joie de vivre sur le carbone

ces bouts de moi, deviennent récits d'instants que je revis
le sourire aux lèvres je me surprend a être heureuse
pouvoir ainsi conter des moments d'une vie harmonieuse
comme des prières dites sur les marches d'un parvis

alors ma motivation se nourrit des regards d’autrui
me donnant encore plus la volonté de vouloir poursuivre
afin que toutes ces pages blanches deviennent un livre
mes larmes séchées, désormais à nouveau j'aspire à la vie



=



la poussière des regrets

Quelque soit ton passé, quelles que soient tes barrières,
Tout cela est bien loin, secoues-en la poussière,
Fais souffler sur ta vie un vent de volonté.
La poussière des regrets sera vite balayée.

La poussière des regrets est un mal ennuyeux,
Elle pénètre partout et fait pleurer les yeux,
Elle se glisse en douceur dans les moindres recoins
Pour nous faire étouffer, suffoquer de chagrin.

Elle se dépose en une épaisse couche à terre,
Où demeurent nos pas quand on regarde en arrière,
Elle applique au regard un voile obscurcissant,
Qui cache la lumière et rend triste en dedans.

Elle s'accumule d'autant mieux qu'on ne bouge pas
Et puis un jour, on se sent figé sous son poids.

Ne laisse pas ton cœur s'étouffer sous la cendre,
Respire et tu verras que le feu va reprendre.

Si tu doutes, contemple la vie dans la nature,
Les oiseaux savent bien qu'en haut, l'air est plus pur,
Aussi, vois comment ils prennent soin de leurs ailes,
Pas une tache ne souillera leur grâce dans le ciel.

Et de plus, au cas où tu n'y as pas pensé
Aucun d'eux ne regarde le sol pour s'envoler
=

le bonheur



Le bonheur, c'est tout petit
Si petit que, parfois, on ne le voit pas.
Alors on le cherche, on le cherche partout.
Il est là dans l'arbre qui chante dans le vent.
Dans le regard de l'enfant.
Le pain que l'on rompt et que l'on partage.
La main que l'on tend.

Le bonheur, c'est tout petit.
Si petit que, parfois, on le ne voit pas.
Il ne se cache pas, c'est là son secret.
Il est là, tout près de nous, et parfois en nous

Le bonheur, c'est tout petit.
Petit comme nos yeux pleins de lumière.
Et comme nos cœurs pleins d'amour.





avatar
provence
Gros besoin de se défouler

Féminin Nombre de messages : 671
Age : 77
Localisation : Montauban Tarn et Garonne .82000
Loisirs : lecture,musique,opéra,ballades en forêts,le net,les animaux
Date d'inscription : 22/05/2014

poésies choisies pour vous

Message par provence le Mar 10 Juin - 12:10





Il était une fois, une île ou

Tous les différents sentiments vivaient:

_Le Bonheur,

_La Tristesse,

_Le savoir,

Ainsi que tous les autres, l’Amour y compris,



Un jour on annonça

Aux sentiments que l’île allait couler.

Ils préparèrent donc tous leurs bateaux

Et partirent.

Seul l’Amour resta.

L’Amour voulait rester jusqu’au dernier moment.

Quand l’île fut sur le point de sombrer,

L’Amour décida d’appeler à l’aide.



La Richesse passait à côté de l’Amour

Dans un luxueux bateau.

L’Amour lui dit:

"Richesse, peux-tu m’emmener?"

"Non car il y a beaucoup d’argent et d’or

Sur mon bateau. Je n’ai pas de place pour toi."



L’Amour décida alors de demander à l’orgueil,

Qui passait aussi dans un magnifique vaisseau:

"Orgueil, aide moi je t’en prie!"

"Je ne puis t’aider, Amour. Tu es tout mouillé

Et tu pourrais endommager mon bateau."




La tristesse étant à côté, l’Amour lui demanda:

"Tristesse, laisse-moi venir avec toi."

"Ooh …Amour, je suis tellement

Triste que j’ai besoin d’être seule!"

Le Bonheur passa aussi à côté de l’Amour,

Mais il était si heureux qu’il

N’entendit même pas l’Amour l’appeler!



Soudain, une voix dit:

"Viens Amour, je te prends avec moi."

C’était un vieillard qui avait parlé.

L’Amour se sentit si reconnaissant

Et plein de joie qu’il en oublia

De demander son nom au vieillard.



Lorsqu’ils arrivèrent sur la terre ferme,

Le vieillard s’en alla.

L’Amour réalisa combien

Il lui devait et demanda au Savoir:


"Qui m’a aidé?"

"C’était le temps, répondit le Savoir.

"Le temps?" s’interrogea l’Amour,

Mais pourquoi le temps m’a t’il aidé?"

Le Savoir sourit plein de sagesse et répondit:

"C’est parce que seul le temps et capable

De comprendre combien

L’Amour est important dans la vie…























Contenu sponsorisé

Re: Fonctionnement de l'espace personnel.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Ven 20 Avr - 22:17