Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Partagez

Mario
Râleur actif

Nombre de messages : 368
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Jeu 14 Déc - 1:40

Salut à tous.

Je pense que vous avez vu que nous sommes bel et bien arrivé en hivers... Donc, je vais m'arrêter là pour cette année à propos de mon exposé sur la N201. Je reprendrais dès que le temps s'y prêtera de nouveau...
avatar
nicou
Grand
râleur
universel

Féminin Nombre de messages : 4077
Age : 71
Date d'inscription : 18/08/2013

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par nicou le Jeu 14 Déc - 19:04

Merci par l'avance Mario...Bonnes fêtes de fin d'année a toi et les tiens...
avatar
Mario
Râleur actif

Masculin Nombre de messages : 368
Age : 56
Localisation : Genève
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Dim 17 Déc - 7:36

@nicou a écrit:Merci par l'avance Mario...Bonnes fêtes de fin d'année a toi et les tiens...

Merci Nicou. Je te souhaite à toi aussi de très bonnes fêtes de fin d'années ainsi qu'à toute ta famille.
avatar
Mario
Râleur actif

Masculin Nombre de messages : 368
Age : 56
Localisation : Genève
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Dim 8 Avr - 22:39

Nous revoilà au printemps... Je repars donc sur la route. Je m'y prends un peu tôt car les feuilles ne sont pas encore complètement sorties des bourgeons, mais ça ne saurait tardé et donc... En avant !!!

Juste avant l'hivers, nous nous sommes arrêté à la sortie du hameau de Jussy. Nous allons maintenant attaquer les 10 Km les plus difficiles à suivre de cette route car la elle a été à de nombreuses reprises transformée. De la route romaine, il ne reste rien ou presque. Quelques dizaines de mètre de chemin agricole de ci de là.
La route d'après, qui l'a créée ? Mystère ! Mais elle a servi jusqu'à l'annexion de la Savoie par Napoléon III et même encore après. C'est celle que nous allons commencer par suivre car, de nos jours encore, on trouve sa trace.
Ensuite, il y a la route moderne qui, elle même a été retouchée. Ce sera pour une deuxième ballade.

Sur ce plan Google Maps je vous ai dessiné:
- En pointillés oranges, la route moderne (sans les dernières corrections pour le moment. On y reviendra)
- En pointillés rouges, c'est la route d'après les Romains. Soit, en tout cas, Impériale et Sarde. (Et peut être, Burgonde ou Franque, ou Savoyardes, etc.)
- En pointillés bleus, le tracé approximatif de la voie romaine. Totes ces routes de retrouvent un fois encore juste avant quelles ne plongent dans la combe de Cruseilles.
- Les flèches vertes clairs vous indiquent la direction que nous suivons.



J'ai divisé l'image en deux pour que ce soit plus clair... Toujours en rouge, l'ancienne route et en orange, la route moderne.



La deuxième partie. La flèche verte vous montre où se trouve la "combe de Cruseilles".



La sortie de Jussy.



A cet endroit on voit une petite route partir sur la gauche... C'est notre premier tronçon détourné que je vais vous faire visiter...



Ce bout est goudronné car il dessert de nos jours des propriétés.







Au bout de ce petit bout détourné, on retrouve la départementale actuelle.



La route ancienne passait au même endroit que l'actuelle pour quelques centaines de mètre.



Sur la droite, juste avant cette balise jaune, la route ancienne partait sur la droite.



Ce bout de route par contre, n'a jamais connu le goudron.





Nous aprochons du hameau de Malbuisson.







Quand nous rentrons dans le hameau, on retrouve le goudron.









Et on retrouve une fois de plus la route actuelle.



Là encore nous reprenons la route récente puisqu'elle passe sur l'ancienne. Sur cette maison il y a un truc intéressant, mais nous le verrons plus tard lorsque je vous parlerai de la route moderne.





Un giratoire de merde !



50 mètres après le giratoire, le tracé de la route ancienne descend derrière les brousailles juste aprés le talus que vous voyez derrière la route actuelle...  



Si l'on se porte derrière ce talus et ces brousailles, on retrouve l'ancienne route. Si on se retourne on voit le talus qui a été créé pour séparer la route actuelle de l'ancienne.



Continuons... La route est asfaltée car elle dessert les propriétés qui se trouvent en bordure de cet ancien itinéraire.







A cet endroit, cet ancien bout de route a été légèrement modifié. Sur la gauche on voit l'ancien bout qui est devenu propriété privée. Nous, nous continuons sur le bout de route de droite.



A l'époque, la route passait devant cette ancienne ferme. Maintenant, elle est un peu plus à l'écart de la ferme, mais elle se retrouve de toute façon au même endroit qu'à l'époque, juste un peu plus haut derrière la ferme.



Juste après la ferme, la route ancienne faisait un coude avant de redescendre dans une combe que je vais vous faire voir bientôt. Mais, entre temps, ce coude a été coupé par la nouvelle route. On y voit nettement sur cette image. Je vous ai fait en pointillés rouges l'ancienne route. Le cercle jaune en bas de l'image est l'ancienne ferme que je vous montre sur l'image d'avant et les pointillés bleus c'est le tracé supposé de la voie romaine.



Sur place ça donne ça... Le carrefour avec la nouvelle route qui passe de gauche à droite en coupant l'ancienne route. Nous allons donc traverser la nouvelle route.



Nous voilà dans ce coude qui est devenu un parking. sur la gauche on voit les restes probables de la voie romaine qui rejoint les autres routes. A cet endroit, la route que nous suivons refait tracé commun avec la voie romaine



Mais en regardans devant nous, on voit la boucle de l'ancienne route...



... et là, on voit denouveau la route récente qui recoupe l'ancienne. La suite de l'ancienne route se trouve derrière les arbres que vous voyez de l'autre côté de la départementale.



Je suis donc passé de l'autre côté. derrière les arbres. En se retournant, on voit bien que l'ancienne route partait tout droit de l'autre côté de la nouvelle avant de faire cette courbe dans ce qui est devenu un parking.



Continuons notre route. Nous sommes de nouveau sur la route Romaine, Sarde et Impériale qui se dirige vers la combe juste avant le village de Cruseilles.





La route est coupée au milieu par de gros cailloux... Allez savoir pourquoi !?



Je suis passé de l'autre côté des cailloux...



Ici se trouve quelques anciennes maisons qui ont dû connaitre des moments plus vivants quand la route principale passait devant.





La route nouvelle passait juste en dessus de ces maisons. Sur cette photo, au dessus de la haie, vous voyez le mur de soutènement d'une courbe qui a été redressée entre 1968 et 1973 (Je ne peux pas savoir plus précisément). Depuis, ce mur ne soutient plus qu'une relique de la route récente. Je vous en reparlerai quand je vous présenterai la route moderne.
Vu ou se trouvait la route, si une voiture se jetait en bas de ces murs, elle rentrait directement dans une de ces maison par le toit.



L'ancienne route descend et rentre dans la combe dont je vous ai déjà parlé il y a quelques images ! Et là aussi on voit le mur de soutènement au dessus des maisons.







Le mur de soutènement de la route moderne à un autre endroit et sous un autre angle.



Nous arrivons à Cruseilles.



La route remonte pour sortir de la combe.



Encore quelques vieux murs de gros blocs et de rocher avant de se retrouver dans le village.



Et voilà, l'ancienne route retrouve la nouvelle. Sur la droite, une ultime partie a été transformée en parking alors que l'on accède sur la gauche au stop avec la départementale actuelle.



Voilà pour aujourd'hui...
avatar
Mario
Râleur actif

Masculin Nombre de messages : 368
Age : 56
Localisation : Genève
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Mar 24 Avr - 20:03

Ouf, voilà, j'ai passé toutes les photos de ce sujet chez un autre hébergeur...
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 96280
Age : 58
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Jean-pierre le Mar 24 Avr - 22:21

Pour les rochers au milieu de la route, souvent ils en mettent pour éviter les courses de voitures ou de motos.

Content que tu ais pu héberger toutes tes photos.


*********************************


avatar
Mario
Râleur actif

Masculin Nombre de messages : 368
Age : 56
Localisation : Genève
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Mar 24 Avr - 23:04

@Jean-pierre a écrit:Pour les rochers au milieu de la route, souvent ils en mettent pour éviter les courses de voitures ou de motos.

Content que tu ais pu héberger toutes tes photos.


Là en l'occurrence, ces rocher sont là pour éviter je pense que les frontaliers qui rentrent du boulot le soir passent sur cet ancienne route afin d'éviter l'énorme bouchon qui se crée chaque soir à l'entrée de Cruseilles...

Toutes les photos, pas encore... Sur ce sujet et j'avais déjà fait un autre, mais avec les autres sujets, il me reste encore quelques milliers d'autres à remettre chez le nouvel hébergeur...!
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 96280
Age : 58
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Jean-pierre le Mer 25 Avr - 23:45

Ça il y a toujours des petits malins qui essayent de prendre des chemins de traverses.

Bon courage pour tes photos.


*********************************


avatar
Mario
Râleur actif

Masculin Nombre de messages : 368
Age : 56
Localisation : Genève
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Lun 30 Avr - 22:12

Nous repartons depuis la sortie de Jussy afin de visiter la route "moderne", soit, l'ancienne nationale 201 et ses bouts de route rectifiés devenue en 2005 la D1201.
Pour plus de clarté dans mon exposé, quand je parle de la route Savoyarde, Sarde ou Impériale (de Napoléon III), je dis "l'ancienne route". Pour les autres, je spécifie "voie Romaine", "nationale 201 ou N201", "départementale 1201 ou D1201 ou route moderne".

Alors donc, nous sommes de nouveau vers ce petit bout de route dévié qui part sur la gauche, qui faisait partie de l'ancienne route et que je vous ai fait voir sur mon post précédent. Là nous suivons tout droit.    



En avant sur la D1201, ex N201.







Sur la droite, vous reconnaissez le départ de l'ancienne route que vous avez vu précédemment, celle qui traverse le hameau de Malbuisson.



Nous continuons tout droit cette fois.



Sur la gauche à cette endroit on voit une courbe de l'ex N201 qui a été redressée. De nos jours ce n'est plus qu'un petit chemin en terre.



L'ancienne route passait dans le hameau de Malbuisson que l'on voit sur la droite de la photo, alors que de nos jours, la D1201 contourne ce hameau par la gauche. Ceci dit, il y a déjà très longtemps que la route évite ce hameau.



Juste après ce hameau on se retrouve où l'ancienne route rejoint la route moderne. Nous sommes donc de nouveau sur le tracé de toutes les routes (Sauf la voie Romaine). De l'autre côté de la route se trouve cette maison dont je vous ai déjà parlé. Je vous disais qu'elle réserve une surprise...



...c'est une publicité pour un garage UNIC qui n'existe plus. On voit aussi sur cette photo que la route avant passait juste au pied de la maison.



La pub de plus près.



On reprends la route, et toujours sur ce bout commun à toutes les routes des différentes époques. Sur la gauche, il y a encore une ancienne croix.



On arrive de nouveau à ce giratoire à la con...



Juste après ce giratoire, il y a cette maison. Elle a été repeinte depuis pas très longtemps. Avant, elle avait une belle publicité peinte pour une marque de peinture. Malheureusement, je n'ai pas eu le réflexe de la prendre assez vite...



La voilà avant qu'elle soit repeinte, mais un avant toit avait déjà été construit, je n'ai donc pu prendre cette fresque qu'en deux fois. Une fois la partie supérieur...



...et une fois la partie inférieur qui se trouvait déjà à ce moment, dessous l'avant toit. "Pour Autos, Ripolin, glacis expresse, sèche en 3 H." il était écrit.



On reprends la route. Nous sommes à l'endroit où à l'époque partait l'ancienne route sur la droite. De nos jours, les restes de cette ancienne route se trouve derrière ces arbres. Je vous l'ai fait voir sur mon post précédent.



Sur le plan ci dessous, je vous ai dessiné en pointillés bleus clair, l'ancienne route ou passait aussi la voie Romaine. En rouges, l'ancienne nationale 201 avec tous ses virages, en pointillé les anciens bout devenus parking et en continu, le virage dévié et abandonné dont je vais vous parler plus loin. Au milieu, vous voyez la route actuelle qui délaisse tous les virages qui sont devenus des parking, (sauf ce fameux virage). Les flèches vertes vous donnent la direction que nous suivons.



Sur la droite de cette photo on voit une route qui débouche sur notre route. Cette route c'est le tracé de l'ancienne route. Sur la gauche, c'est un parking, mais avant, c'était une courbe de l'ancienne route que la nouvelle route a coupé. Je vous ai fait voir cet endroit lors de mon post précédent.



Notre route moderne continu tout droit alors que, sur la gauche on voit la sortie du parking, soit, l'ancienne route après la courbe qui a été coupée par la route moderne. Derrière le tas de gravier que l'on voit à droite continuait la route ancienne.



Quelques centaines de mètres plus loin, on voit un parking sur la gauche, c'est un bout redressé de la nationale 201.



Alors que la route actuelle continu toujours tout droit, le bout de route dévié qui sert de parking accueille les usagers qui ont besoin de faire une pause. Ce jour là, un semi remorque Polonais et un camping car Suisse Allemand se trouvaient au repos, preuve que ces parking le long des routes ont encore leur utilité.





A la fin du parking on retrouve la route actuelle.



Sur cette photo, au milieu vous voyez une banderole qui annonce une fête. Derrière cette banderole c'est la tracé d'une ancienne courbe de la N201 que je vais vous faire découvrir.



Après la banderole, on voit ce parapet qui à l'époque longeait l'ancienne N201.



Toujours le parapet et un gros talus qui bloque le passage pour arrivé à ce bout de route délaissé. Derrière le talus vous voyez un bout du bitume de l'époque.



Passé le talus, on arrive sur l'ancienne N201.



Cette ancienne courbe mérite qu'on s'y attarde... Tout à droite de l'image, au milieu dans la hauteur, vous voyez le toit d'une maison. C'est cette fameuse courbe soutenue par un impressionnant mur de soutènement qui passait au dessus des maisons dont je vous ai parlé lors de mon sujet sur l'ancienne route et la voie Romaine. (Et tout à gauche, c'est mon doigt !!!!)



En contrebas de cette courbe abandonnée on voit un jardin. Au dessus de la haie qui cerne ce jardin, on aperçoit l'ancienne route et la voie Romaine dans la combe de Cruseilles.



Là encore on se rend compte que si un véhicule quittait la route il finissait sa course dans le toit des maisons. C'est peut être pour ça que ce bout de route a été dévié, par sécurité. Devant la maison en contrebas, on voit là encore, l'ancienne route et la voie Romaine.



La nature reprend ses droits. Petit à petit le goudron se fait "dévorer" par la verdure. A gauche on voit le talus qui sépare la nouvelle route de ce bout abandonné.



Encore une photo du mur de soutènement qui soutient cette ancienne courbe.



Et voilà, on retrouve la route moderne...



Si l'on revient quelques dizaines de mètre en arrière et que l'on poursuit sur la route moderne, on voit à gauche comme la roche a été taillée pour faire passer le nouveau tracé. Sur la droite, le talus sépare la route moderne de la courbe redressée et abandonnée qui elle, faisait le tour de la roche.



A cet endroit, sur la droite arrivait ce bout dévié. De nos jours, un magnifique panneau de giratoire nous annonce l'arrivée à Cruseilles.



La première maison de Cruseilles. En face de la maison, à droite de la photo, l'ancienne route et l'ex voie Romaine rejoingnent la nouvelle route.



La même photo dans les années 1960. La maison est déjà là, c'était un hôtel, mais il y a un beau panneau Michelin à la place de celui du giratoire et le carrefour est encore comme à l'époque où les élus n'était pas tarés avec leurs conneries d'aménagement des routes !



Voilà pour aujourd'hui...!


Dernière édition par Mario le Lun 30 Avr - 23:21, édité 3 fois
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 96280
Age : 58
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Jean-pierre le Lun 30 Avr - 22:27

La publicité sur les murs était un art à cette époque-là.


*********************************


avatar
Mario
Râleur actif

Masculin Nombre de messages : 368
Age : 56
Localisation : Genève
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Lun 30 Avr - 23:41

Les publicités sur les murs ont commencé avant le XIX ème siècle le long des routes, ce qui est assez surprenant vu que peu de gens en ce temps là voyageaient. Ces pub étaient faite par des peintres itinérants qui faisait le tour de la France pour faire leur job. Ils restaient loin de chez eux pendant de longues périodes.
Il y avait tellement de ces pub à la fin, que les gens les ont surnommées "la lèpre de la route". Je ne sais pas si c'est la raison qui a fait qu'en 1971, une loi a été faite pour interdire ces pub.

Pour contourner cette loi, les publicistes ont mis ces pub sur des panneaux fixés aux maisons. Du coup, en effet, il y a moins de murs peint car un panneau n'est pas aussi pratique à installer que de simplement peindre directement sur un mur, mais par contre, il y a de plus en plus d'immenses panneaux le long des routes qui sont autrement plus dégueulasses que ces anciennes pub...!
avatar
Mario
Râleur actif

Masculin Nombre de messages : 368
Age : 56
Localisation : Genève
Date d'inscription : 07/10/2006

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Mario le Dim 13 Mai - 23:12

Nous voilà donc à Cruseilles.



Comme dans tous village des environs de Genève, les autorités de ces communes reçoivent beaucoup d'argent de la part des autorités Suisses qui reversent une partie des impôts retenus aux travailleurs frontaliers...
Du coup, vu que ces communes sont riches par rapport à d'autres de la France profonde, ils ont prit l'habitude de gaspiller du pognon à la pelle. C'est sur les routes que l'on se rend compte de tout ce pognon gaspillé par les élus et de cette débauche de connerie qu'ils mettent sur les routes.
Ces gens n'ont pas encore comprit qu'une route sert à circuler, que ce n'est pas un terrain de jeu pour élu en mal de notoriété ! Je vous montrerai ça dans un moment, en attendant, voilà déjà le premier giratoire dès l'entrée du village.



A Cruseilles, il y a l'ex N201 qui traverse ce village et, parallèlement, il y a une rue où se trouve d'anciennes maisons. J'ai toujours pensé que c'était l'ancienne route vu qu'à l'époque, les routes passaient dans les centres même des villages. Le tracé dans ce village de la D1201, ex N201, est bordé de maison qui me semblent trop récentes.
J'ai donc regardé sur les cartes d'état major d'époque impériale, mais il semblerai que déjà à cette époque la route passait sur le tracé actuel. Mais je continu de croire qu'il fût un temps, forcément plus ancien que l'époque de Napoléon III, où la route passait entre ces anciennes maisons. Je vous fais donc voir les rues du centre historique avant de revenir sur la D1201.
Sur ce plan ci dessous, en jaune continu, la D1201, en pointillés verts, je vous ai dessiné la rue du centre historique où je suis presque sûr que passait la route très ancienne. La flèche rouge en haut de l'image est l'entrée dans le village et la flèche bleue, c'est la sortie. Et nous sommes toujours dans le sens nord - sud.



Voilà le centre historique. Celle que je pense être l'ancienne route principale... Elle s'appelle d'ailleurs, rue "de la charrière", ça fait bien penser aux chariots de l'époque quand même !



La rue à côté de l'église.



L'église... Très jolie.



Sur la gauche de cette rue il y a un bistrot. Et sur ce bistrot, en hauteur, une superbe relique de l'époque...



... un panneau qui attire l'attention des automobilistes sur le fait qu'il y a des enfants. Ce panneau offert par Peugeot date forcément d'avant 1941, puisque c'est en cette année que la loi a défendu d'installer des panneaux routiers avec de la publicité.



La rue ancienne passait devant la mairie.



Il y a un autre panneau sympa dans ce village. Sans vraie valeur, mais qui rappelle qu'avant 2005, la route actuelle était une nationale.



Nous allons suivre ce que nous indique cette flèche et se retrouver sur la route actuelle. Nous revenons pour ce faire au giratoire d'entrée du village. Vous allez pouvoir vous rendre compte du nombre de saloperie qu'ont installé les autorités de cette commune sur cette route...



Bordures de trottoir, potelets, bacs à fleur, lignes de couleur, et autres daubes en veux tu en voilà... Il n'y a que les pavés au sol qui me plaisent, ça fait comme à l'époque où tous les centres ville et village étaient pavés...



On suit la route.



Et toujours ces saloperies qui nous accompagnent. Refuges, arbustes, rebords de trottoir, etc. Sur la droite, vous voyez un joli bâtiment...



Le voilà de plus près. C'était à l'époque une station service. C'était mon arrêt obligatoire quand je descendais dans le sud. Avant l'autoroute, c'était l'itinéraire obligatoire. Malheureusement, je n'ai pas fait de photo à l'époque. Ce serait superbe maintenant de voir mon Volvo F12 camion remorque arrêté dans cette station pour faire le plein.
Après un moment d'abandon, cette station est devenue l'office du tourisme. Depuis un ou deux ans, cet office a été déplacé, je vous le ferais voir un peu plus loin dans mon exposé, et ce bâtiment est de nouveau à l'abandon. Vu la vitesse où se construisent les immeubles dans cette région, je parierai pas que cette ancienne station résiste encore longtemps aux rapaces de promoteurs immobiliers... Espérons que je me trompe.



Nous sommes presque à la sortie du village. Il n'y a plus grand chose d'intéressant... Il est consternant de constater que tout ce qu'ont construit les anciens est beau et que tout ce que font de nos jours les architectes, promoteurs immobiliers, élites communales, etc. n'est que de la merde...!



Sur cette photo, vous voyez une camionnette bleue. A cet endroit se séparaient de nouveau les anciennes routes et l'ex N201. La camionnette vient de la droite, sur la route actuelle D1201, ex N201. Les routes anciennes, montaient où vous voyez des maisons, soit, tout droit derrière cette camionnette...



Je vous en parlerai en détail une prochaine fois...
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 96280
Age : 58
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Jean-pierre le Mer 16 Mai - 0:06

Mario a écrit:l est consternant de constater que tout ce qu'ont construit les anciens est beau et que tout ce que font de nos jours les architectes, promoteurs immobiliers, élites communales, etc. n'est que de la merde...!

Malheureusement, je ne peux qu'être d'accord avec toi.


*********************************



Contenu sponsorisé

Re: Histoire de la route de Genève à Chambéry.

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Dim 27 Mai - 15:24