Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Procès Carlton de Lille: quand le juge a demandé à Jade, ex-prostituée, si elle avait parlé avec DSK, elle a répondu que non, "car je l'avais en bouche"

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95459
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Procès Carlton de Lille: quand le juge a demandé à Jade, ex-prostituée, si elle avait parlé avec DSK, elle a répondu que non, "car je l'avais en bouche"

Message par Jean-pierre le Mar 10 Fév - 21:33

Jade, ancienne prostituée qui travaillait dans un établissement de Dominique Alderweireld à Renaix, a été invitée à l’hôtel Murano à Paris, le 16 mars 2009, à l’occasion d’une fête organisée en l’honneur de Dominique Strauss-Kahn.

Elle évoque un « carnage » dans la suite de l’hôtel où DSK était « entouré de six ou sept femmes » sur un lit. Selon elle, DSK aurait dû se douter qu’il s’agissait de prostituées et non de libertines car aucun contact n’a été noué avec l’ex-patron du FMI.

« Jade », la Belge, a travaillé au sein du club Madame à Renaix, propriété de Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure. « Je voulais quitter ce club. Fabrice Paszkowski et David Roquet sont venus au club pour nous proposer une escorte. J’ai accepté et donné mon numéro. Le 16 mars 2009, on a pris le train pour Paris et il y avait du champagne. On a pris différents taxis pour rejoindre le Murano. Je ne savais pas qui on allait rencontrer ».

Elle ajoute que les autres étaient excités à l’arrivée de « il », qui était en fait Dominique Strauss-Kahn. « J’ai eu deux rapports dans les douches avec deux hommes, soi-disant du show-biz, un musicien et un homme « qui se colore les cheveux pour ne pas vieillir ».

Elle poursuit : « Quand je suis sortie de la salle d’eau, il y avait un homme avec six ou sept femmes autour de lui, comme dans l’Antiquité. Ce n’était pas ma conception du libertinage car il n’y a eu aucune discussion au préalable, c’est tout juste si on ne m’a pas mis la main sur la tête pour faire une fellation. Les corps se mélangeaient sans préservatifs alors que je demande toujours aux hommes de se protéger ».

Accueil
Régions
Actualité
Faits divers
Belgique
Monde
Politique
Economie
Société
Consommation
Immo
Santé
L'info en continu
Photos
Vidéos
Auto
Foot
Sports
Fun
Culture
Pratique
Journal
Sudinfo+
Publié le Mardi 10 Février 2015 à 19h22
Actualité > Monde

Procès Carlton de Lille: quand le juge a demandé à Jade, ex-prostituée, si elle avait parlé avec DSK, elle a répondu que non, "car je l'avais en bouche"
Belga

Jade, ancienne prostituée qui travaillait dans un établissement de Dominique Alderweireld à Renaix, a été invitée à l’hôtel Murano à Paris, le 16 mars 2009, à l’occasion d’une fête organisée en l’honneur de Dominique Strauss-Kahn.

Le procès du Carlont de Lille continue avec ses déclarations très équivoques sur ce qu’il s’y passait...
Capture d’écran Twitter
Le procès du Carlont de Lille continue avec ses déclarations très équivoques sur ce qu’il s’y passait...
Elle évoque un « carnage » dans la suite de l’hôtel où DSK était « entouré de six ou sept femmes » sur un lit. Selon elle, DSK aurait dû se douter qu’il s’agissait de prostituées et non de libertines car aucun contact n’a été noué avec l’ex-patron du FMI.

« Jade », la Belge, a travaillé au sein du club Madame à Renaix, propriété de Dominique Alderweireld, alias Dodo la Saumure. « Je voulais quitter ce club. Fabrice Paszkowski et David Roquet sont venus au club pour nous proposer une escorte. J’ai accepté et donné mon numéro. Le 16 mars 2009, on a pris le train pour Paris et il y avait du champagne. On a pris différents taxis pour rejoindre le Murano. Je ne savais pas qui on allait rencontrer ».

Elle ajoute que les autres étaient excités à l’arrivée de « il », qui était en fait Dominique Strauss-Kahn. « J’ai eu deux rapports dans les douches avec deux hommes, soi-disant du show-biz, un musicien et un homme « qui se colore les cheveux pour ne pas vieillir ».

Elle poursuit : « Quand je suis sortie de la salle d’eau, il y avait un homme avec six ou sept femmes autour de lui, comme dans l’Antiquité. Ce n’était pas ma conception du libertinage car il n’y a eu aucune discussion au préalable, c’est tout juste si on ne m’a pas mis la main sur la tête pour faire une fellation. Les corps se mélangeaient sans préservatifs alors que je demande toujours aux hommes de se protéger ».


« Jade », qui regrette que sa véritable identité ait filtré dans les médias, s’est aussi rendue à Washington en janvier 2010, contre 2.000 euros, en compagnie de David Roquet, Fabrice Paszkowski et Jean-Christophe Lagarde, les mêmes hommes qui l’ont accompagnée au Murano.

Dans l’hôtel parisien, elle a fait une fellation à DSK, « j’ai pu voir qu’il avait une blessure à un certain endroit, raison de plus pour se protéger ».

Elle prétend qu’elle ne connaissait pas DSK car elle n’avait pas la télévision chez elle, « un jour je l’ai vu à la télé, je me suis dit : c’est lui mais il est tout habillé ! ». Quand le juge lui a demandé si elle avait parlé avec DSK, elle a répondu que non, « car je l’avais en bouche ».

L’avocate de DSK a repris le témoignage d’une autre participante à la soirée du Murano, cette ancienne relation de DSK évoque un libertinage banal qui s’est déroulé dans la suite du Murano. « Cette version des faits n’est pas partagée par la prostituée rémunérée que j’étais », répond Jade.

DSK ne se souvient pas d’avoir vécu le Murano comme Jade l’a décrit. « J’ai vécu ces relations comme amicales et ludiques », dit-il. « Ce qui me frappe beaucoup dans ce dossier, c’est qu’on attache beaucoup d’importance à certaines phrases mais tout ça est souvent fantasmatique. Je ne dis pas qu’elle ment mais on a tous des souvenirs imprécis et il n’y a jamais eu de filles de 19-20 ans. J’ai vécu une après-midi ludique ».

Concernant l’usage ou non de préservatifs, DSK dit qu’il avait des rapports sans préservatif avec une femme qu’il connaissait depuis longtemps mais qu’il utilise des préservatifs avec les femmes qu’il ne connaît pas.

Et dire que nous avons faillis avoir ce sale type comme président de la république, le pays ne se serait pas relevé de pareil scandale si jamais il avait été élu.

J'en viens à croire que les socialistes ont eu raison de comploter contre lui pour qu'il explose avant les primaires.

Ceci-dit lors qu'on voit celui qui nous sert de président qui change de maîtresse comme il change de chemise on se demande si ce n'est pas une constante chez les dirigeants socialiste de traiter les femmes comme des bouts de viande juste bon à leur plaisir plutôt malsain


*********************************

Défouloir

Photos-Camions
avatar
Michel
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 24218
Age : 63
Localisation : Maubeuge
Loisirs : Les vacances , lecture , photos . Internet .
Date d'inscription : 19/04/2008

Re: Procès Carlton de Lille: quand le juge a demandé à Jade, ex-prostituée, si elle avait parlé avec DSK, elle a répondu que non, "car je l'avais en bouche"

Message par Michel le Jeu 12 Fév - 17:05

Lorsque j'y pense rambo , DSK président de la république affraid  à coup sur il n'aurait mis comme ministres des femmes le glouton , ceci étant , avec l'autre "baltringue" nous ne sommes pas plus sauvé ; non seulement il "galope" avec les filles en les prenant pour de la marchandise mais en plus il met la France au fossé !!!!! Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil Twisted Evil
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95459
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Re: Procès Carlton de Lille: quand le juge a demandé à Jade, ex-prostituée, si elle avait parlé avec DSK, elle a répondu que non, "car je l'avais en bouche"

Message par Jean-pierre le Jeu 12 Fév - 21:53

Les deux hommes ont en commun le mépris qu'ils ont des femmes, DSK les prend pour du matériel et ne s'aperçois pas qu'une femme pleure sous lui et l'autre qui congédie sa maîtresse par dépêche à l'AFP ne vaut pas plus cher


*********************************

Défouloir

Photos-Camions

Contenu sponsorisé

Re: Procès Carlton de Lille: quand le juge a demandé à Jade, ex-prostituée, si elle avait parlé avec DSK, elle a répondu que non, "car je l'avais en bouche"

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Lun 21 Aoû - 10:35