Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Front de Gauche : le pourfendeur des salariés opprimés condamné aux Prud’Hommes pour le licenciement d’une collaboratrice !

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95453
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Front de Gauche : le pourfendeur des salariés opprimés condamné aux Prud’Hommes pour le licenciement d’une collaboratrice !

Message par Jean-pierre le Dim 25 Jan - 10:05

Ah la gauche… Toujours à la pointe lorsqu’il s’agit de donner des leçons… Et continuellement incapable de s’appliquer d’abord à elle-même ses beaux principes !





Maryse Lelarge, attachée de presse du groupe de la « Gauche Démocrate et Républicaine » (G.D.R) à l’Assemblée Nationale de 2008 à février 2013, a été licenciée au motif de « Incompatibilité d’humeurs » par le Député communiste André Chassaigne, qui préside ce groupe depuis juillet 2012.

Après avoir porté l’affaire devant les Prud’Hommes, elle a obtenu gain de cause et le groupe des Députés du Front de Gauche a été condamné pour ce licenciement jugé « sans cause réelle et sérieuse ».





Douche froide pour ces pourfendeurs des salariés opprimés par ces salauds de patrons qui abusent de leur statut pour commettre les pires exactions qu’ils financent contre les intérêts des salariés !

Pire.





L’ex-Ministre communiste Marie-Georges Buffet ainsi que l’ex-Député et ancien Président du groupe GDR, Roland Muzeau, ont témoigné par écrit leur soutien à Maryse Lelarge. A ces témoignages se sont ajoutés ceux de plusieurs journalistes parlementaires, dont deux de l’AFP.

Fait idéologiquement surprenant, la plupart des autres Députés du Front de Gauche et plusieurs collaborateurs du groupe ont appuyé André Chassaigne.





Le Président de groupe reproche à l’ex-attachée de presse de « dénigrer le groupe, de retenir l'information, de favoriser certains députés aux dépens d'autres », que le groupe a tenté de résumer en une « incompatibilité d'humeur ».





Dans une décision rendue le 24 octobre et notifiée le 18 décembre par le Conseil des Prud’Hommes, le licenciement de Maryse Lelarge a été jugé « dépourvu de cause réelle et sérieuse ». En conséquence le groupe G.D.R a été condamné à lui verser 35 000 € de dommages et intérêts ; le Conseil ayant estimé que les dirigeants du groupe n'avaient apporté « aucun fait précis et daté, venant étayer sérieusement » les reproches faits à leur ex-salariée. Par ailleurs le groupe G.D.R a également été condamné à payer à Maryse Lelarge un mois de préavis supplémentaire, soit 4 467 €.





Etonnant qu’une affaire survenue il y a un peu plus d’un mois ne sort qu’aujourd’hui… Et là encore, si on l’apprend c’est uniquement parce qu’elle est rapportée par plusieurs sources concordantes ! C’est dire l’obscurantisme qui semble régner à gauche !





En réalité l’extrême gauche c’est comme les syndicats.

L’un et l’autre dénoncent ces salauds de patrons qui méprisent leur salariés et qui abusent de privilèges sur leur dos, alors que quand on y regarde de plus près, d’un côté l’un fait rénover son appartement de fonction et son bureau pour des sommes ahurissantes et l’autre est condamné pour avoir jeté sa salariée comme une merde !





Alors certes le groupe G.D.R a fait appel, ce qui suspend l’exécution de la sentence… Mais malgré tout l’affaire est là et ça fait pas propre !

http://pierre.parrillo.over-blog.fr/

J'ai pu constater par moi-même que ces gens-là n'avaient aucune complaisance avec tous ceux qui n'ont pas la même opinion que eux, au mieux ils essayent de les écarter, au pire ils leur marchent dessus sans le moindre regret.


*********************************

Défouloir

Photos-Camions

    La date/heure actuelle est Mer 16 Aoû - 21:40