Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Tabac de contrebande saisi à Loon-Plage: le chauffeur routier polonais a été relaxé

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95594
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Tabac de contrebande saisi à Loon-Plage: le chauffeur routier polonais a été relaxé

Message par Jean-pierre le Mar 21 Oct - 21:42

Interpellé dimanche après-midi avec 956 kilos de tabac de contrebande dans sa remorque frigorifique, Antoni Matuszewicz a été relaxé, hier, par le tribunal de Dunkerque. Une surprise, puisque la jurisprudence, rappelée par les Douanes et le ministère public, veut que dans ce genre d’affaires, « le chauffeur routier soit présumé coupable à moins de prouver sa bonne foi ».
Les 4 782 cartouches de tabac ont été saisies, dimanche, dans des cartons dissimulés dans une palette de produits alimentaires.
Imprimer- A +
Le large sourire affiché hier par Antoni Matuszewicz, une fois que la traductrice lui a restitué en polonais le jugement du tribunal de Dunkerque, indique un profond soulagement. Interpellé la veille au terminal ferry de Loon-Plage avec 956 kg de tabac contrefait (4 782 cartouches), le chauffeur routier polonais risquait, dans cette procédure de comparution immédiate, une peine de six mois de prison avec sursis et une amende de 239 100 €, correspondant à la valeur de la marchandise saisie. Soit quinze années de salaire pour celui qui, à 59 ans, indique à la barre qu’il gagne 1 300 € mensuels, « les bons mois, quand je fais trois allers-retours pour l’Angleterre ».
Négligent ? Coupable ?
Ce dimanche, Antoni Matuszewicz effectuait l’un de ces voyages vers la Grande-Bretagne. « Je suis parti vendredi de Pologne. Je me suis arrêté deux fois pour des chargements. » Au chômage après que la société qui l’employait a mis la clé sous la porte en raison d’un manque de contrats après l’embargo russe, le chauffeur routier, fort de ses 42 ans d’expérience, a retrouvé un emploi voilà deux mois. Interrogé par la présidente, il avoue ne pas avoir assisté à ces chargements. « Je ne sais pas pourquoi ces cigarettes se trouvent là, je n’étais pas au courant. Personne, même en France, ne sait ce qu’il transporte. On fait confiance aux documents et aux expéditeurs. » Comme la présence est obligatoire lors des chargements, les services des Douanes jugent que le prévenu a eu des « négligences coupables ». L’examen des documents du chargement a révélé des irrégularités et le chauffeur n’a pas formulé de réserves. « Il est possible qu’il n’ait pas eu connaissance du trafic mais il est certain qu’il y a eu des négligences. »
Autant d’éléments qui, selon la jurisprudence en la matière, suffisaient à rendre le prévenu coupable de contrebande de marchandise fortement taxée. Une lecture contestée par l’avocate de la défense. « On l’a sous la main donc on n’enquête pas en Pologne. On ne questionne ni les employeurs, ni les expéditeurs. Ce n’est pas satisfaisant du tout. On lui fait tout porter alors que le trafic ne concernait pas la France. » Des arguments qui ont convaincu le tribunal.

Il s'en passe des choses par chez toi, Baraquin Exclamation

Moi je prends les paries que si ça avait été un chauffeur français qui c'était fait prendre en Pologne le résultat du verdict n'aurait pas été le même.

La mauvaise nouvelles dans tout ça c'est que l’embargo Russe fait que nous allons avoir encore plus de chauffards conducteurs de l'Est sur nos routes et que les patrons des boites de transports et les gros groupes de distributions vont encore s'en mettre un peu plus dans les poches.


*********************************


    La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 3:02