Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Abdelhakim Dekhar transféré au 36 quai des Orfèvres

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95378
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Abdelhakim Dekhar transféré au 36 quai des Orfèvres

Message par Jean-pierre le Jeu 21 Nov - 16:01

Abdelhakim Dekhar, 48 ans, identifié par les analyses ADN comme le tireur de Libération et placé en garde à vue mercredi soir, est un personnage complexe, mystérieux, figure de l'ultragauche française des années 90, qu'il affirmait avoir eu pour mission d'infiltrer. Après plusieurs jours de traque, le tireur présumé a été retrouvé semi-inconscient, sans doute à la suite de la prise de médicaments, dans une voiture garée dans un parking souterrain près de Paris. Localisé grâce au témoignage d'un homme qui l'hébergeait "de temps en temps" et qui a contacté la police, il a pu être interpellé et évacué par le Samu. "Il va falloir connaître le parcours de cet individu" pour ensuite "connaître toutes (ses) motivations", a expliqué le ministre de l'Intérieur Manuel Valls.

Soupçonné d'être "le troisième homme" de l'affaire Florence Rey-Audry Maupin, une fusillade au cours de laquelle cinq personnes, trois policiers, un chauffeur de taxi et Maupin, ont été tuées en 1994, il avait été blanchi de l'accusation d'attaque à main armée, mais condamné à quatre ans de prison pour "association de malfaiteurs". Cette peine correspondant exactement au temps passé en détention préventive, il avait été libéré immédiatement après le procès, en octobre 1998, alors qu'il était âgé de 33 ans. C'est lui qui avait acheté dans un grand magasin parisien, sous son nom et avec sa pièce d'identité, le fusil à pompe qui avait servi à Florence Rey et Audry Maupin pour attaquer la pré-fourrière de Pantin. Avec ses cheveux courts et ses lunettes à la Malcom X, sous le pseudonyme de Toumi, c'était au début des années 90 un habitué des squats fréquentés par la gauche radicale, souvent sous étroite surveillance policière.
lepoint.fr


Si il était venu de l'ultra droite on ne aurait parler à toutes les unes et nous aurions eu toutes les associations qui auraient demandé la dissolution du Front National.

Là c'est à peine si il y a quelques médias qui font mention de l'extrême gauche et personne ne demande la dissolution du Front de gauche ou des communistes.

Il se prétend agent secret mais je n'ai jamais entendu dire qu'un vrais agent secret ait revendiqué son statut lors d'un procès ni ou que ce soit d'ailleurs il clair que c'est une ces anarchistes ou personnes d'extrême gauche qui ont eu le cerveau lavé par ces idéologies lorsqu'ils étaient jeune et qui peuvent se révéler extrêmement dangereux lorsqu'ils sont contrarié dans leurs idées.


*********************************

Défouloir

Photos-Camions

    La date/heure actuelle est Mar 27 Juin - 19:28