Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                

anipassion.com

Révélations : Retour sur la condamnation pénale du Premier ministre Ayrault

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95376
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Révélations : Retour sur la condamnation pénale du Premier ministre Ayrault

Message par Jean-pierre le Sam 19 Mai - 16:25

Considérant que le travail d’un journaliste est de faire une enquête et non de cirer des pompes, j’ai fait mon travail de recherche.

Rappel : en 1997, le procureur de la République recommande de condamner le prévenu Ayrault à trois mois de prison avec sursis et aucune amende pour « détournement grave des règles du code des marchés publics ».

Le juge, fait relativement rare pour un grand élu de l’Etat, double la peine, et l’assortit d’une amende de 30.000 Francs.

Voici les raisons de la sévérité du juge.

Il était reproché à Jean-Marc Ayrault d’avoir confié l’impression du journal de la ville, ainsi que la rétrocession de 45% des publicités, à un homme d’affaire véreux, Daniel Nedzela, convaincu d’être le financier du Parti Socialiste local, et condamné à trois ans de prison (dont six mois ferme), pour trafic d’influence dans le cadre d’énormes marchés publics pouvant aller jusqu’à 5 millions d’euros par an (25 millions de Francs).

C’est donc la première fois, sous la 5e république, qu’un ancien condamné est nommé Premier ministre.

Lorsque François Hollande promettait, il y a quelques jours : « Je n’aurai pas autour de moi à l’Élysée des personnes jugées et condamnées. », il devait certainement parler de Carlos le Chacal.

Mais revenons à ce repris de justice Premier ministre. « Ma probité personnelle n’a jamais été mise en cause. Il n’a jamais été question d’enrichissement personnel ou de financement politique. Honnête homme je suis, honnête homme je resterai. »

Aucun doute, il est le premier innocent condamné de l’histoire.

Penchons nous, avec l’aide de Ségolène Royal, sur l’affaire de cet « honnête homme ».

La suite sur: dreuz.info

Très bon travail de recherche qui à été fait là, nous avons donc un premier ministre, Mr Penis, qui n'a pas été condamné par hasard.


*********************************

Défouloir

Photos-Camions

    La date/heure actuelle est Ven 23 Juin - 12:11