Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Le porno mettrait en mode « off » le cerveau féminin

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95538
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Le porno mettrait en mode « off » le cerveau féminin

Message par Jean-pierre le Dim 22 Avr - 5:12

Le fait de regarder des images pornographiques sur un écran désactiverait une partie du cerveau des femmes, selon une étude

Moins de sang irrigue le cerveau des femmes qui regardent de la pornographie

La partie du cerveau des femmes qui s’occupe de traiter les stimulis visuels serait inactive lorsque celles-ci regardent des images pornographiques.

Des chercheurs néerlandais ont étudié le cerveau de 12 femmes pré ménopausées en bonne santé et à la sexualité classique, hétérosexuelle, alors qu’ils les faisaient visualiser des images pornographiques. Plus les vidéos s’avéraient explicitent, moins le sang étaient envoyé au cortex visuel primaire de ces dernières.

Le cerveau fait des économies d’énergie

Placées devant des reportages, l’afflux du sang qui irrigue le cortex visuel de ces mêmes femmes a par contre rapidement augmenté.

«Si vous regardez, par exemple, votre ordinateur et que vous devez écrire quelque chose, alors vous devez regarder spécifiquement et attentivement ce que vous faites parce que si vous ne le faites pas, cela signifie que vous faites des erreurs»
, a déclaré à LiveScience le neurologiste Gert Holstege.

«Mais dès que vous regardez des films sexuels explicites, ce n’est pas nécessaire, parce que vous savez exactement ce qui se passe. Ce n’est pas important de savoir si la porte est verte ou jaune», poursuit le neurologue.

«Vous devez comprendre que le cerveau veut épargner autant d’énergie que possible et si une certaine partie du cerveau n’est pas nécessaire à un niveau élevé de fonctionnement, il va immédiatement ralentir»

Mais on peut s’interroger à juste titre, d’autant plus que les hommes sont, d’après de nombreuses études, des bien plus gros consommateurs de pornographie que les femmes : pourquoi cette étude se focalise-t-elle sur les femmes ? Ne peut-on pas constater le même phénomène chez les hommes ?

mcetv.fr

L'information incroyable c'est de supposer que les femmes ont une position ON dans le cerveau. Smile

Plus sérieusement pourquoi ne pourrait on pas faire ce genre d'étude avec des femmes Question Y a t'il là un tabou que le/la journaliste à du mal à s'affranchir Question

Je pense d'ailleurs que la bonne question serait à quoi sert ce genre d'étude et quelle en est sa valeur au vu du faible nombre de sujet ainsi que de la concentration géographique des dit sujets.


*********************************


    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 17:05