Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Les fumigènes restent plébiscités dans les stades du monde entier

Partagez
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95631
Age : 58
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Les fumigènes restent plébiscités dans les stades du monde entier

Message par Jean-pierre le Dim 5 Fév - 23:50

C'est la nouvelle mode dans les stades helvètes. Depuis plusieurs semaines, des supportrices (ou hooligans ?) des clubs de football suisses introduisent dans les enceintes des pétards ou des fumigènes, dissimulées dans... leur vagin. A Zurich comme à Genève, des préservatifs utilisés pour cacher les fumigènes sont régulièrement retrouvés dans les toilettes des stades.

"Nous avons découvert plusieurs fois des préservatifs qui ont contenu des petits fumigènes dans les toilettes des femmes, la dernière fois dans le courant de la dernière saison", explique Christian Python, responsable de la sécurité du Stade de Genève dans le quotidien Helvète Le Matin..

"Le mode de transport est similaire à celui de la drogue", détaille André Duvillard, un commandant de la police de Neuchâtel. Soit des "mules" en mode hooligan.

Les engins pyrotechniques restant interdits dans les stades, cette nouvelle technique prend de plus en plus d'ampleur, au grand dam des forces de l'ordre, démunies face à ce nouveau stratagème. Difficile en effet de recourir à un examen gynécologique approfondi voir à l'utilisaition d'un scanner corporel, comme dans les aéroports.

Car, comme l'explique le quotidien helvète, inspecter les parties intimes d'une personne nécessite l'autorisation d'un juge. Et cet acte ne peut être pratiqué que par les services policiers. Problème : les clubs utilisent des sociétés privés pour gérer la sécurité dans les stades, et non des forces de l'ordre.

Une situation qui pose problème, surtout lorsque, comme parfois lors du passage de produits stupéfiants, le préservatif craque et occasionne des sérieux problèmes médicaux aux passeurs. La saison dernière, lors d'un match du FC Zurich, une jeune supportrice a du être évacuée vers l'hopital, prise de violents maux de ventre. A l'intérieur de ce dernier, un fumigène qui été sorti de son "préservatif".

La bêtise humaine peut être confondante parfois, non seulement ce sont de risques inutiles et dangereux, mais c'est interdit et franchement ça dénote quand même un certain manque de respect de soit car sortir ce machin là en plein stade ne doit pas vraiment se faire discrètement.

Décidément le monde du footeux professionnel me laisse pantois.


*********************************


    La date/heure actuelle est Lun 11 Déc - 3:18