Défouloir

Pour les nouveaux inscrits et les invités                  Adresse couriel                 Le site du défouloir                Les photos du Défouloir                


Suppression de poste chez PSA

Partagez
avatar
NIKOL
Se défoule à fond

Féminin Nombre de messages : 16288
Age : 66
Localisation : Yvelines
Loisirs : danse,ciné,internet,lecture ,balades
Date d'inscription : 17/06/2009

Suppression de poste chez PSA

Message par NIKOL le Mar 15 Nov - 15:47




Plusieurs centaines de salariés de PSA Peugeot Citroën étaient rassemblés mardi devant le siège du groupe, à Paris, où se déroulait un comité central d'entreprise consacré à l'impact d'un plan de 6.000 suppressions de postes en Europe, dont plus de 4000 en France selon les syndicats. SUR LE MÊME SUJET

Le rassemblement, à l'appel de l'ensemble des syndicats du site d'Aulnay (Seine-Saint-Denis) et en présence de délégations de plusieurs autres sites en France, a réuni quelque 600 salariés selon la CGT. Alors qu'un panneau clamait une «répartition du travail entre les usines», Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT chez PSA à Aulnay a déclaré lors du rassemblement: «On est révoltés, on est écoeurés, car il n'y a aucune raison aujourd'hui de supprimer des emplois chez PSA qui a 11 milliards d'euros de liquidités».

L'ordre du jour du CCE porte sur «le contexte économique et la stratégie du groupe», selon un porte-parole de la direction. Au cours de cette réunion, la direction de PSA va détailler l'impact du plan annoncé fin octobre, qui prévoit en 2012 la suppression au niveau européen de 1.000 postes de production et de 5.000 emplois dans diverses activités, dont la recherche et le développement. Sur ces 5.000 emplois hors production, la moitié sera supprimée chez des prestataires externes. Le plan prévoit aussi la suppression de 800 postes d'intérimaires en France d'ici la fin de l'année.

«Notre Pdg aurait menti à Eric Besson»

«Ce qui se passe est très inquiétant, a souligné Jean-Pierre Mercier, délégué central CGT chez PSA à Aulnay, dans une interview accordée mardi matin à France Info, peu de temps avant la manifestation parisienne. Si cela se confirme cela veut dire que Philippe Varin, Pdg de PSA qui gagne 9000 euros par jour, a menti encore une fois à Eric Besson en lui disant qu'il n'y aurait pas de licenciements secs, pas de départs volontaires et pas de fermeture de sites.» Et d'ajouter : «En France, l'essentiel de ces suppressions concerne la recherche et le développement que PSA veut développer en Chine et au Brésil. Cette hémorragie de l'emploi, ce n'est plus possible... PSA a les moyens de maintenir tous les emplois en France.»

Les sites de recherche et développement du groupe sont situés en France essentiellement à Sochaux (Doubs), Velizy (Yvelines) et La Garenne-Colombes (Hauts-de-Seine). Selon la CGT, le site de Sochaux perdrait à lui seul un millier de salariés, internes ou externes, dédiés à la recherche et au développement de produits.

Un plan d'économie de 800 millions d'euros

Ces mesures s'inscrivent dans un plan d'économie pour 2012 de 800 millions d'euros, dont 400 millions sur les frais fixes, face à un marché européen dégradé où le constructeur réalise 60% de ses ventes. Concernant les sites d'Aulnay, qui produit la C3, et de Sevelnord, qui fabrique des véhicules utilitaires en partenariat avec Fiat, les syndicats sont inquiets depuis la publication en juin d'une note de travail évoquant leur fermeture. «La fermeture du site est envisagée pour 2014, mais nous ne laisserons pas faire», prévient Jean-Pierre Mercier, pour la CGT.

Le groupe a assuré à plusieurs reprises que la fermeture d'Aulnay (3.600 salariés) n'était «pas d'actualité» et que la C3 y serait produite jusqu'en 2014. Mais la chute de la production, divisée de moitié depuis 2004, préoccupe les organisations syndicales, tout comme les déclarations de Philippe Varin évoquant un problème de compétitivité sur les petits modèles. Concernant l'usine de Sevelnord, située à Hordain (Nord) et où travaillent 2.800 personnes, Fiat a annoncé qu'il se retirait du projet à partir de 2017.

Le groupe PSA Peugeot Citroën emploie 80.000 personnes en France dans la production automobile, auxquelles s'ajoutent les effectifs de l'équipementier Faurecia (12.700 salariés), du logisticien Gefco (4.500) et de PSA Finance (800 personnes). Au niveau mondial, le groupe, qui se développe beaucoup dans les pays émergents, notamment en Chine et au Brésil, emploie près de 200.000 personnes toutes activités confondues


Le Parisien


En juin Eric Besson clamait " Le patron de PSA Peugeot m'a rassuré " !!! cheers

Ben voyons !! La aussi beau cadeau de fin d'année !! Pauvres gens !!
avatar
Jean-pierre
Se défoule à fond

Masculin Nombre de messages : 95538
Age : 57
Localisation : 50.491371N 5.856528E
Loisirs : Internet
Date d'inscription : 05/03/2005

Re: Suppression de poste chez PSA

Message par Jean-pierre le Mer 16 Nov - 20:21

Ben ça ne doit pas être désagréable d'aller travailler en Chine ou au Brésil. Smile

Là encore le travail revient trop cher et ça va délocalisé à plein tube ou la marque sera racheté par d'autre plus compétitif ce qui revient au même.

Je vais le faire des ennemis mais franchement vu le souk à Poissy ça ne me chagrinerait pas outre mesure que l'usine ferme, les rares fois ou j'y ai été ça c'est mal passé et j'ai très mal été accueillis alors qu'ils ne comptent pas sur ma compassion maintenant.


*********************************


    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 17:01